Actualités / Droit social - GRH

Frédérique Fontenilles, formatrice et coach, partage avec nous sa pratique du « co-développement »

Pouvez-vous nous dire ce qu'est le co-développement ?


Le co-développement, c'est un groupe de pairs qui se réunit régulièrement pour partager, clarifier et dénouer une situation professionnelle complexe : comprendre ce qui se joue entre les acteurs pour mieux agir et ainsi être plus efficace professionnellement.

Le co-développement est issu des pédagogies de l'action, de l'expérimentation et de la dynamique de groupe. Cette méthode a été conçue par deux canadiens, Claude Champagne et Adrien Payette.

Co-développement

 

Vous animez pour ELEGIA des sessions de co-développement pour les responsables relations sociales : pourquoi ce choix ?


Le dialogue social est surtout une question de compétences relationnelles, d'intelligence émotionnelle, de présence.

Le co-développement permet de prendre du recul sur sa pratique et d'avoir un éclairage sur les nœuds relationnels d'une situation. Il permet ainsi d'être plus efficace dans le pilotage de relations sociales et la gestion des tensions collectives.

J'observe que le co-développement est particulièrement adapté aux enjeux stratégiques des responsables relations sociales et responsables ressources humaines, extrêmement sollicités par une multitude de sujets de négociation et interpellés sur l'ambiance au travail.
 

Quels sont les résultats observables de cette méthode pédagogique ?


Lors des sessions de co-développement et de l'évaluation par les participants, j'observe plusieurs bénéfices de manière systématique :

clarifier ce qui se jouedans la situation et entre les acteurs, grâce au « feed back » des pairs ;

intégrer l'importance des émotions et des représentations ;

choisir les actions les plus pertinentes grâce aux  suggestions et aux apports des autres participants ;

d'une séance sur l'autre, les participants expérimentent et gagnent en autonomie;

développer une complicité et un réseau de pairs pouvant apporter du soutien pour les coups durs ;

apprendre des autres et sortir de l'illusion qu'il existe la bonne méthode ;

lever le tabou de hyper-performance qui nous fait croire que nous devrions tout savoir, tout voir, tout seul.

J'ai réuni quelques témoignages de participants illustrant la façon dont une session de co-développement est vécue :
    «  Je me suis senti écouté, sans jugement, comme rarement dans le milieu du travail. Chacun voulait contribuer activement. »
      « Le mode de fonctionnement en 6 phases est très cadrant et inhabituel. C'est déroutant au début. Et pourtant, quelle liberté à l'arrivée ! Au bout de deux heures, je repars avec un plan d'actions que j'ai choisi en conscience et qui colle à la situation : un vrai cadeau ! »
        « Lors de la phase de consultation, il ne s'agit pas d'arriver à un consensus sur ce qu'il convient de faire ; au contraire, plus il y avait de positions divergentes, plus cela m'a aidé à choisir celles qui me convenaient. »
          « Au fil des mois, nous nous sentons en confiance, en complicité. Je sais que si j'ai besoin de prendre du recul, je contacterai l'un de nous.»

            Comment se déroule une session de co-développement ?

            Une session de co-développement, c'est un groupe, constitué de 6 à 8 praticiens des relations sociales, qui se réunit régulièrement sur une période de 6 à 12 mois selon les objectifs poursuivis.
             
            Chaque participant expose, à tour de rôle, une situation professionnelle à laquelle il est confronté et bénéficie alors d'une « consultation » de ses pairs.

            Le groupe est accompagné d'un coach formateur formé au co-développement et certifié. Il anime, régule la session, contribue à la formation de chacun et garantit une objectivité nécessaire au bon déroulement de la session.

            Le processus suit une progression pédagogique en 6 phases organisant l'alternance de prises de parole et de contributions de chacun.

            Chaque consultation permet au bénéficiaire, « le client », de partir avec un plan d'actions concret et des solutions inédites.

            De ma pratique, je retiendrai que cette méthode qui allie l'expérimentation, le partage en groupe et la prise en compte des émotions et des acteurs du système, permet un apprentissage très original et particulièrement efficace.

            Par Frédérique Fontenilles,
            Formatrice ELEGIA et directrice du cabinet de conseil Phileas Barnett spécialisé dans l'accompagnement relationnel du dialogue social

            et Delphine Villaume
            Consultante ELEGIA, département Droit social et Ressources Humaines




            Formations CSE - Comité Social et Economique

            Agréé auprès du ministère du Travail
            pour les informations CE (arrêté n°99-469 du 29/03/99)

            Agréé auprès du Préfet de Région pour
            les formations CHSCT (arrêté n°2003-2254 du 28/10/03)

            Consultants en formations certifiés
            Kirkpatrick four levels°niveau bronze