BLOG / Droit social - GRH

La loi Travail vient intégrer de nouveaux outils et usages numériques dans l’ordonnancement juridique des relations de travail et de la formation professionnelle.

 

Tel est le cas de la « formation ouverte et/ou à distance », qui peut désormais être réalisée dans le cadre des contrats d’apprentissage.

La FOAD repose sur 2 caractéristiques :

  • la durée de la formation peut être estimée ;
  • le stagiaire doit réaliser des travaux pendant sa formation.

Ainsi, afin de sécuriser la traçabilité des temps de formation effectués à distance en prenant en compte une durée « estimée », la preuve du bon suivi de la formation est établie à l’appui des travaux réalisés par le bénéficiaire et des évaluations de l’organisme de formation.

Dans le cadre d’une formation digitale, l’assiduité du stagiaire ne peut être justifiée par des feuilles d’émargement. Ces dernières disparaissent ainsi au profit de « justificatifs d’assiduité » qui sont demandés par les financeurs et notamment les OPCA.

 

Par Sabrina Dougados, Avocat associé - Fromont Briens

ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :

INTEGRALITE DES ARTICLES PORTANT SUR LA LOI TRAVAIL :

CONFÉRENCES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :

Réforme de la formation 2018

Agréé auprès du ministère du Travail
pour les informations CE (arrêté n°99-469 du 29/03/99)

Agréé auprès du Préfet de Région pour
les formations CHSCT (arrêté n°2003-2254 du 28/10/03)

Consultants en formations certifiés
Kirkpatrick four levels°niveau bronze