BLOG / Efficacité professionnelle

 

Cherchez l'erreur !


Nous avons tendance à confondre ces deux mots dont la signification diffère avec le « u», mais qui dans certains cas se rapprochent subtilement. Exemple dans la phrase suivante.

Ex : Ce directeur prodigue a organisé un évènement d'une manière prodigieuse pour l'ensemble des salariés.
 
Détail : le directeur prodigue peut à la fois être doué pour les affaires tout en étant généreux financièrement. L'adjectif a donc deux sens. D'autre part, pour l'évènement  extraordinaire qu'il a mis en place - de manière prodigieuse donc -, ce même directeur aurait aussi bien pu être prodigieux, c'est-à-dire doué d'une capacité exceptionnelle d'organisation. Dans ce cas, prodige et prodigieux tendent à avoir un sens similaire.


Le saviez-vous ?

Le verbe réaliser est un anglicisme.

En effet, nous lui donnons le sens anglais - « to realize »  ( se rendre compte ) - en le francisant avec le « s ». Et par la même occasion, nous en profitons pour lui donner un autre sens, « rendre réel, concrétiser (un rêve). »

Par exemple, dire « Je réalise que je vous ai coupé la parole » est mal approprié.

On pourrait plutôt dire « Je me rends compte que je vous ai coupé la parole »... à moins que le fait d'interrompre quelqu'un dans son action  ne soit l'expression d'un rêve !


M comme Memo

Qu'on se le dise une fois pour toutes, le participe passé « fait » suivi d'un infinitif est toujours invariable.

Ex : comme les fiches pratiques étaient illisibles, je les ai fait retaper par notre secrétaire

Et non pas «je les ai faites retaper par notre secrétaire ».






Actualité sociale 2018

Agréé auprès du ministère du Travail
pour les informations CE (arrêté n°99-469 du 29/03/99)

Agréé auprès du Préfet de Région pour
les formations CHSCT (arrêté n°2003-2254 du 28/10/03)

Consultants en formations certifiés
Kirkpatrick four levels°niveau bronze