BLOG / Efficacité professionnelle

 

Cherchez l'erreur !


Nous utilisons de nombreux homonymes, sans soupçonner que l'orthographe diffère pour deux mots qui ont la même prononciation. D'après vous, parle-t-on d' « acquis » ou  d' « acquit » de conscience ?

Ex : Par acquis/acquit de conscience, je préfère relire une dernière fois ce contrat avant de l'envoyer au client.

Réponse : « acquit », nom commun qui vient du verbe acquitter (issu du mot latin quietus, tranquille). Il est souvent utilisé dans les expressions « par acquit  de conscience », « Bon pour acquit » suivi de la signature de celui qui a reçu le paiement, lors d'une livraison par exemple. 

A ne pas confondre avec « acquis », participe passé du verbe acquérir (synonymes : obtenir, se procurer). Par exemple, j'ai acquis un ouvrage d'une grande valeur.
 

Le saviez-vous ?


Voire  ou voir ?

Voire est un adverbe qui veut dire « aussi », « et même ».

Ex : Nous pourrions reporter la réunion en janvier, voire au début en février prochain.

Ex : Nous souhaitons doubler nos bénéfices, voire les tripler.

Le verbe voir, quant à lui, n'a rien à voir avec l'adverbe puisqu'il réfère à l'action de percevoir un objet, des images avec les yeux.

Ex : Regarde attentivement car ce que tu vas voir n'est plus ce que tu viens de voir. » Léonard de Vinci


M comme Memo

Dans la phrase suivante, quelle est la bonne expression, un espèce de - ou - une espèce de ?

« J'ai vu ... espèce de tableau étrange dans cette galerie marchande ».

Réponse : une espèce

Ce nom  commun a toujours été féminin.

« Un espèce de » est pourtant un barbarisme (faute grossière ou inélégante de langage), souvent présent dans les conversations quotidiennes.


Réforme de la formation 2018

Agréé auprès du ministère du Travail
pour les informations CE (arrêté n°99-469 du 29/03/99)

Agréé auprès du Préfet de Région pour
les formations CHSCT (arrêté n°2003-2254 du 28/10/03)

Consultants en formations certifiés
Kirkpatrick four levels°niveau bronze