Comment construire une introduction et un closing efficaces ?

BLOG / Efficacité professionnelle

Comment construire une introduction et un closing efficaces ?

Le secret d'une bonne d'intervention, c'est votre capacité à construire une introduction et un closing efficaces et percutants. Découvrez nottre méthode infaillible pour introduire facilement vos objectifs, vos moyens et votre programmation. Puis apprenez à adopter une attitude rassurante pour conclure votre speech en répondant aux attentes des participants.

Construire son introduction avec la méthode O.S.T.M.P

Une introduction efficace sert à :

  • OBJECTIF : Rappeler l’OBJECTIF de l’intervention pour fédérer,
  • STRATEGIE : Préciser le plan de votre intervention,
  • TACTIQUE : Évoquer les « règles du jeu » de l’échange : distribution de la parole, possibilité ou pas d’interruption de l’orateur, espace-temps pour les questions etc.
  • MOYENS : Préciser les MOYENS utilisés lors de la présentation : PPT, Documentation, experts etc.
  • PROGRAMMATION : Rappeler le temps alloué à l’intervention.

Ce principe mnémotechnique permet d’évoquer l’ensemble des éléments d’organisation et de contenus attendus par chaque personne avant une intervention. Ainsi, le groupe est rassuré et pourra se concentrer sur les contenus et idées clés du discours.

Comment conclure avec un closing efficace ?

La phase de conclusion est toujours un moment difficile pour vos interlocuteurs. Cela induit un changement : process, produits, services, prestataires... Et cela constitue donc pour eux une prise de risque qui détermine alors leur comportement. Il ne faut pas s’étonner alors que vos interlocuteurs deviennent dubitatifs et formulent beaucoup d’objections. C’est plutôt bon signe : cela signifie qu’ils sont près de la décision mais qu’ils hésitent pour les raisons précédemment évoquées.

Adoptez une attitude rassurante

Au moment de la conclusion, votre attitude est déterminante : vous devez RASSURER.

Rassurer par une attitude de confiance positive, comme si l’affaire était conclue. Votre sourire, votre regard doivent être assurés, sans arrogance et votre concentration doit être maximale !

Si durant l’échange, vous avez mis en place des conclusions intermédiaires (pour chaque partie), ces conclusions ont servi de supports avant la conclusion finale.

On peut considérer que vous avez obtenu plusieurs accords partiels successifs, de plus en plus engageants, qui vont peu à peu mener vos interlocuteurs à l’accord définitif.

Le contenu d'une conclusion efficace

Une conclusion efficace contient :

  • La synthèse (pas forcément exhaustive !) des idées clés. Ce que vous voulez que votre public retienne, et uniquement cela.
  • Le rappel des enjeux pour le groupe, de façon à personnaliser le discours encore une fois et à rassurer.
  • La préconisation et la solution proposée, reliée à l’objectif de la présentation.
  • Des remerciements au groupe pour son attention, sa participation etc.

Astuce : le petit truc en plus pour une conclusion parfaite

La diapositive PPT qui s’affiche alors derrière vous doit être celle qui contient la préconisation, votre solution plutôt qu’un « MERCI », dépourvu de message. Ainsi, vous multipliez les « Occasions de Voir (OdV) » votre solution.

Découvrez notre offre complète de formation sur l'Efficacité Professionnelle et le Digital Learning.
 

Réforme de la formation 2018

Agréé auprès du ministère du Travail
pour les informations CE (arrêté n°99-469 du 29/03/99)

Agréé auprès du Préfet de Région pour
les formations CHSCT (arrêté n°2003-2254 du 28/10/03)

Consultants en formations certifiés
Kirkpatrick four levels°niveau bronze