1. Accueil
  2. /
  3. Actualites
  4. /
  5. Efficacite professionnelle
  6. /
  7. Comment optimiser sa concentration en utilisant le fonctionnement du cerveau ?
Comment optimiser sa concentration en utilisant le fonctionnement du cerveau ?

BLOG / Efficacité professionnelle

Comment optimiser sa concentration en utilisant le fonctionnement du cerveau ?

Êtes-vous souvent interrompu alors que vous êtes en pleine concentration sur une tâche ? Plus encore : la personne qui vous interrompt n’est-elle souvent pas vous-même ?! C’est en effet le plus fréquent : notre attention est captée par autre chose que ce que nous faisons et nous perdons en productivité dans la réalisation des objectifs que nous nous sommes fixés. Nous voyons ici comment optimiser sa concentration en utilisant à bon escient le fonctionnement du cerveau.

Notre cerveau est assailli de pensées

A l’intérieur du cerveau surgissent constamment des pensées : souvenirs du passé, choses à faire, soucis. Elles rivalisent pour trouver leur place dans notre « agenda attentionnel » : « préparer la réunion X », « fixer un rendez-vous avec Y », « aller chercher Clara à l’école à 18h », « prendre rendez-vous avec le dentiste », « être une mère responsable », « entretenir notre image », etc, etc ! La liste de nos préoccupations est tellement longue qu’il n’est pas étonnant que nous nous interrompions nous-même souvent car nous ne savons à proprement parler plus « où donner de la tête » !

Chaque pensée est évaluée

Toutes nos pensées sont évaluées par notre cerveau au regard de leur importance. Si elles obtiennent une « bonne note », alors elles capturent notre attention. Et il en va de même des sensations que nous ressentons. Les critères de sélection qui permettent de « noter » ces pensées sont : le risque pris si nous ne nous intéressons pas à la question, nos habitudes, ce que nous aimons, ce que nous n’aimons pas, ce que nous avons décidé, etc. Tout se passe comme si le système attentionnel faisait un tri sélectif, à une vitesse telle que nous ne savons parfois pas nous-mêmes pourquoi notre attention a été captée par telle ou telle chose.
 

Ce qui pourrait vous intéresser : retrouvez nos formations en organisation du travail

Sans priorisation, le cerveau zappe

Toutes les pensées constituent ainsi une trame de fond. Et faute de savoir ce qui est vraiment important, notre cerveau va nous empêcher de rester trop longtemps concentré sur un seul des éléments qui constituent cette trame. En effet, si tout est perçu au même niveau d’importance, rester concentré sur un seul élément revêt un risque critique. Par exemple, si je me plonge pendant 30 minutes dans une tâche administrative, je pourrais oublier de préparer la réunion pour demain. Système toutefois bien utile quand il s’agit de ne pas rater sa station de métro ou de train ! Le système d’alerte pour nous déconcentrer est par ailleurs particulièrement actif quand nous sommes stressés.

Alterner action et réflexion

Pour échapper à ces interruptions constantes et la dispersion qu’elles entrainent, il est nécessaire de rassurer notre système d’alerte. Pour cela, il faut alterner réflexion et action. La réflexion consiste à passer en revue l’ensemble des éléments que l’on doit faire, décider ce qui est prioritaire et lui associer une durée de réalisation. L’action consiste à se focaliser sur la tâche en se concentrant exclusivement sur sa réalisation un peu comme au cinéma quand le monde n’existe plus en dehors du film. Cela revient à se dédoubler : une partie de soi joue le rôle de chef d’orchestre et l’autre exécute.

Viser des objectifs courts, concrets et bien définis

Ce mécanisme marche d’autant mieux que les tâches sont courtes, concrètes et bien définies. Il ne faut donc pas hésiter à saucissonner tout travail en sous objectifs de quelques minutes. Cela aide notre cerveau à rester focalisé sur l’objectif et alimente notre circuit de récompense quand ce-dernier est atteint. Entre deux actions, le chef d’orchestre revient et identifie la nouvelle action à mener.

Prendre en compte le fonctionnement du cerceau permet non seulement de gagner en concentration mais aussi en détente car notre système d’alerte est rassuré que chaque chose importance sera gérée.

Ces autres formations peuvent vous intéresser