Comment rédiger des écrits synthétiques ?

BLOG / Efficacité professionnelle

La concision est une qualité très précieuse. C’est l’assurance de ne pas ennuyer votre lecteur et surtout de faire bien passer vos messages. Cela vaut aussi bien pour une proposition commerciale qu’une note. Voici trois conseils pour rédiger des écrits synthétiques :

1. Utilisez un style concis : rédigez des phrases courtes

Plus une phrase est courte et composée de mots courts, plus elle est facile à comprendre.

Un mot court, c’est un maximum de 3 syllabes ; 20 mots, c’est le maximum théorique pour une mémorisation correct du message. Le lecteur fait appel pour cela à sa mémoire immédiate qui dépend de son degré d’instruction, de culture et de ses habitudes de lecture. Vous pouvez éventuellement alterner des phrases de 15, 20 puis 10 mots. Évitez donc les « qui », « que », « lequel » qui ne font que rallonger la phrase.

2. Appliquez les critères de lisibilité : structuration, ponctuation, articulation

Structurer les paragraphes assure une meilleure lisibilité à vos écrits.

Inspirez-vous pour cela de méthodes telles qu’API : Argument Preuve, illustration.

Par ailleurs, il est nécessaire d’utiliser la ponctuation judicieusement.

Prenons le point d’interrogation par exemple : « La question se pose de savoir s’il faut continuer à utiliser ce procédé ». Mieux : « Faut-il continuer à utiliser ce procédé ? La question se pose ».

Enfin, il est indispensable d’utiliser des mots d’enchaînement qui permettent d’articuler logiquement vos écrits : c’est pourquoi, parce que, etc. (voir fiche novembre 2018)

3. Adopter un style direct, actif, positif

Faire court rend la lecture facile. Pour la rendre plaisante, il est important de rédiger dans un style direct, actif et positif.

Écrire au style direct est plus percutant.

Plutôt que « Il semblerait que le système ait été victime d’un dysfonctionnement », écrivez « Le système était défectueux ». Plutôt que « Cette machine permettra d’améliorer les délais », écrivez « Cette machine réduira les délais ».

4. Adopter un style actif plutôt que passif

Plutôt que « Les documents ont été postés par nos soins », préférez «Nous avons posté les documents ».

Plutôt que « Il est important que ce problème ne survienne plus », préférez « Il est important que nous trouvions une solution pérenne ».

5. Adoptez un style positif

Plutôt que « Ne soyez pas en retard », préférez « Soyez à l’heure ! ».

Pour rédiger des écrits synthétiques, ajoutons le choix d’un vocabulaire précis. Cela rend votre propos plus effcicace. Il n’est pas opportun pour autant d’utiliser du jargon : c’est le meilleur moyen pour perdre l’attention du lecteur.

La mise en page est également fondamentale : elle se doit d’être dynamique et attractive.

Enfin, les visuels, tableaux, graphiques, images, sont efficaces pour synthétiser vos idées.

Formations en efficacité professionnelle

Formation

Convaincre par ses présentations PowerPoint® : concevoir et présenter ses supports

Cocktails d'actualité sociale

Agréé auprès du ministère du Travail
pour les informations CE (arrêté n°99-469 du 29/03/99)

Agréé auprès du Préfet de Région pour
les formations CHSCT (arrêté n°2003-2254 du 28/10/03)

Consultants en formations certifiés
Kirkpatrick four levels°niveau bronze