Comment gérer les comportements difficiles en réunion ?

BLOG / Efficacité professionnelle

Comment réguler les comportements difficiles en réunion ?

En réunion, les participants adoptent des comportements caractéristiques. L’orateur devra gérer efficacement chacun, afin de mener à bien sa réunion sans subir les nuisances que certaines personnalités peuvent engendrer. Voyons maintenant comment réguler ces comportements difficiles à partir de chaque profil type.

Le leader : une personne à utiliser comme relais

Le leader recueille la confiance du groupe Il exerce une influence positive ou négative. Ses idées sont souvent retenues. C’est celui qui exige le plus d’attention de la part de l’animateur.

Quel comportement adopter face au leader ?

  • Faites-en un allié et utilisez-le comme relais : valorisez ses propos, faites le participer.
  • Appuyez-vous sur sa popularité pour faire avancer le groupe.
  • Ne vous en faites surtout pas un ennemi au risque de vous mettre à dos le groupe.

Le têtu : un profil délicat

La têtu a des marottes et y revient sans cesse. Il peut vouloir entraîner le groupe sur son sujet à lui (hors sujet) au risque de vous faire perdre l'attention de votre auditoire.

Comment communiquer avec le têtu ?

  • Ne froissez pas sa susceptibilité, ne le critiquez pas, soyez bienveillant et patient, utilisez la technique : « oui, aussi... ».
  • Ramenez-le au sujet.
  • Écrivez sa question ou réponse au tableau pour le valoriser et clore le sujet.

Le bavard : un participant à canaliser

Extraverti, il parle de tout et d’une façon intarissable. Il peut couper la parole. Il fait souvent perdre du temps au groupe s’il n’est pas contenu par l’animateur.

Comment interragir avec ce type de profil ?

  • Interrompez-le avec tact, canalisez-le.
  • Distribuez la parole aux autres.
  • Recentrez-le sur l’objet de la présentation et le plan annoncé, inlassablement.
  • Sollicitez le groupe pour le faire taire.

Le béni oui-oui

Toujours d’accord avec l’animateur et le fait savoir après chaque intervention de ce dernier. L’animateur, s’il n’en prend pas conscience et s’il ne réagit pas, risque de s’éloigner du groupe en s’associant à lui et donc de se décrédibiliser.

  • Restez centré sur le groupe en distribuant la parole.

Le chuchoteur : un profil distracteur

Distrait, il distrait ses voisins, peut parler du sujet de la réunion ou d’autre chose.

Quelle conduite tenir avec le chuchoteur ?

  • Avancez discrètement vers lui.
  • Interpellez-le à l’aide d’une question facile, directe à l’aide de son prénom.
  • Reprenez la dernière idée du groupe et demandez-lui son avis.

Le dominateur : n'entrez pas dans la polémique

Le dominateur veut vous « embarrasser ». Il est à l’affût d’un moindre faux-pas. Il veut avoir votre avis et essaie de vous faire appuyer son point de vue. Le dominateur est parfois capable de rendre dérisoires certaines interventions. Il se place dans une position de rivalité par rapport à l'intervenant.

Comment communiquer avec le dominateur ?

  • Ne vous laissez pas déstabiliser.
  • Refusez la polémique, montrez que vous n’êtes pas dupe.
  • Utilisez les questions en retour ou en relais.
  • Valorisez les aspects positifs de ses dires.
  • Répondez-lui par des questions, renvoyez-les au groupe.
  • Proposez-lui de prendre votre place !

Le blasé : un participant a du mal à s'intégrer

Détaché, il ne semble pas concerné ou au-dessus du problème abordé. Le blasé a tendance à traiter le groupe d’une façon méprisante et il ne s’intègre pas à lui. Il se sent libéré lorsque la réunion s’achève (est le premier à sortir).

Quel comportement devez-vous adopter ?

  • Écoutez-le, valorisez-le et recentrer fermement sur l’objet de la réunion.
  • Ne le vexez pas.
  • Demandez-lui de réfléchir au point de vue du groupe.
  • Dites-lui que vous aurez plaisir à étudier certaines questions avec lui seul.

L'agressif : un profil à recentrer

L'agressif critique négativement, avec raison ou pas, et ne propose pas de solutions. Même s’il est d’accord avec les idées des autres, il s’exprime avec agressivité. Il aime « discutailler » et s’opposer par principe.

Que faut-il faire ?

  • Restez calme et bienveillant, dites que vous aborderez volontiers son problème spécifique en privé, plus tard.
  • C’est un agressif, faites-le agir, ne prenez pas parti.
  • Empêchez-le de monopoliser le débat, favoriser l’esprit collectif.
  • Refusez toute polémique, surprenez-le.
  • Renvoyez ses questions au groupe, restez calme.
  • Recentrez ses interventions sur l’objet de la présentation.

Le "roupilleur"

C'est un profil qui a peut-être des problèmes personnels. La réunion n’est peut-être pas dynamisante pour lui à l'intant T.

Comment agir avec ce type de personne ?

  • Demandez-lui des exemples concrets de ses activités.
  • Proposez des pauses si cela dure et renseignez-vous discrètement sur les raisons de son « malaise ».
  • En cas de provocation, invitez-le poliment à se reposer à l’accueil.

Le sage : un allier précieux

Sûr de lui et convaincu de l’intérêt de la réunion. Écoute, prend des notes, fait des synthèses constructives. Toujours prêt à vous aider, il est une aide précieuse pendant les échanges.

  • Faites-lui apporter sa contribution, utilisez-le aux moments opportuns, remerciez-le.
  • Gardez votre vigilance pour ne pas le privilégier aux yeux du groupe.

Le timide : comment le faire participer ?

Introverti, il a du mal à exprimer ses idées (n’ose pas prendre la parole). Le timide pense que ses idées n’ont aucun intérêt. Il pense souvent (à tort) n’avoir rien à dire.

Quel comportement devez-vous adopter ?

  • Posez-lui des questions faciles, aidez le à trouver sa confiance en lui.
  • Valorisez plus que jamais chacune de ses interventions.
  • Éveillez son intérêt en lui demandant son avis sur un point qu’il connaît.

Le bouffon : un plaisantin pouvant devenir gênant 

Le bouffon plaisante sur tout, cherche à faire rire le groupe. Il détend l’atmosphère mais son attitude est fatigante. Il survole les problèmes et aide les participants à ne pas se prendre au sérieux.

Comment faire avec ce type de personnalité ?

  • Canalisez-le s’il gêne la réflexion du groupe.
  • Rappeler si besoin les enjeux de la réunion.
  • Utilisez-le pour faciliter la relation au sein du groupe.
  • Utilisez le groupe pour le faire taire, en souplesse.

Le perfectionniste

N’hésite pas à interrompre celui qui parle pour approfondir et obtenir des détails. A souvent des difficultés à discerner l’essentiel de l’accessoire.

Quelle posture adopter avec ce profil ?

  • Aidez-le à hiérarchiser avec l’aide du groupe pour le ramener à l’essentiel.
  • Rassurez-le. Proposez-lui d’en parler en tête à tête plus tard.

Découvrez notre offre complète de formation sur l'Efficacité Professionnelle et le Digital Learning.
 
Préparez votre plan de formation 2019 au regard de la réforme de la formation

Agréé auprès du ministère du Travail
pour les informations CE (arrêté n°99-469 du 29/03/99)

Agréé auprès du Préfet de Région pour
les formations CHSCT (arrêté n°2003-2254 du 28/10/03)

Consultants en formations certifiés
Kirkpatrick four levels°niveau bronze