BLOG / Efficacité professionnelle

Frédérik Pianel, consultant formateur en management et commercial, partage avec nous un schéma simple et facile pour « savoir dire non », développé par Dominique Chalvin.

Outil pratique « Savoir dire non ! »

 

« Savoir dire non est constitutif d’une posture assertive. C’est une technique très utile pour les personnes confrontées à des problèmes de gestion du temps notamment. J’ai souvent constaté en formation que les managers de terrain qui ont du management et conservent de l’opérationnel ont une vraie difficulté à dire non à leur supérieur. A la fois, ils ont vraiment la nécessité de le faire.

C’est également un outil que j’utilise beaucoup en coaching. J’ai notamment accompagné un jeune homme qui faisait face à un manager difficile et des exigences en termes d’horaires qui devenaient inacceptables. Nous avons travaillé ensemble sur les situations au cours desquelles il était confronté à ce manager. C’est d’ailleurs l’avantage de l’outil : il est simple et on peut le préparer car l’on sait quand on va être confronté à la situation ou la personne. Je tiens à préciser que ce n’est pas une garantie de succès, en revanche, c’est une garantie d’adopter une posture assertive. La technique ne fait pas tout, toutefois, en rentrant dedans, on est poussé à devenir plus assertif. Le jeune homme en question l’a donc utilisé occasionnellement, petit pas après petit pas, et a depuis complètement transformé la situation qu’il vivait avec son manager. »

 

L’outil en question se décline ainsi :

Avant de refuser :

  • S’assurer d’avoir bien compris la demande, quitte à la reformuler
  • Accepter que son interlocuteur ait des droits et soi aussi :
  • Les siens : droit de refuser, droit de ne pas pouvoir répondre tout de suite
  • Ceux de son interlocuteur : droit de demander, droit d’insister un peu.

Refuser :

  • Dire « non » clairement et simplement sans se justifier.
  • Persister dans son refus en répétant le « non » [disque rayé]
  • Exprimer sa gêne si l’autre insiste : « Cela me gêne que vous insistiez »
  • Suggérer éventuellement des solutions : « Il serait peut-être possible de… », « Je vous suggère de …. »
  • Clore la discussion : ma décision est définitive.

Après le refus :

  • Savoir négocier si la situation l’impose.
Réforme de la formation 2018

Agréé auprès du ministère du Travail
pour les informations CE (arrêté n°99-469 du 29/03/99)

Agréé auprès du Préfet de Région pour
les formations CHSCT (arrêté n°2003-2254 du 28/10/03)

Consultants en formations certifiés
Kirkpatrick four levels°niveau bronze