Outil Le PYCATRAC ou comment gérer son trac

BLOG / Efficacité professionnelle

Séverine Broussy, formatrice et comédienne, utilise régulièrement l’outil théâtral dans ses formations afin d’aider ses stagiaires pour une meilleure efficacité professionnelle et relationnelle. Elle nous présente un de ses outils les plus efficaces : le PYCATRAC.

« Le PYCATRAC est un acronyme désignant une méthode qui permet de gérer le trac en prenant en considération la globalité de l’individu : mental/corps/émotion. Chaque lettre correspond à une bonne attitude à intégrer. L’avantage de cet outil est qu’il s’agit d’un outil à tiroirs. Chacun peut piocher la ou les clés qui fonctionnent pour lui. Mon retour d’expérience le plus fort est celui d’une jeune femme qui avait tellement le trac lors du tour de table de la formation qu’elle s’est mise à pleurer. Après l’explication et l’expérimentation du PYCATRAC, elle s’est portée volontaire pour le premier exercice en solo. J’étais moi-même étonnée de ce changement de dynamique si rapide. Elle m’a expliqué avoir eu une grande prise de conscience. En travaillant son ancrage physique et son ancrage émotionnel, elle a réussi à se sentir à l’aise.

P pour pieds

Quand on parle en public, les pieds doivent être bien ancrés dans la sensation du sol, comme si on avait des racines sous la plante des pieds. Si un arbre n’est pas bien enraciné, la tempête l’emporte. Dans une présentation orale, la tempête, ce sont les critiques, les objections, les peurs.

Y pour yeux

Le trac est souvent lié à une appréhension du jugement de l’autre. On a peur de le regarder comme si on craignait de voir son jugement négatif. Or, le regarder vraiment nous ramène au présent et nous aide à dépasser nos schémas négatifs. Cela permet aussi de mieux adresser son message à l’autre, qui est plus à l’écoute et donc moins dans le jugement. C’est un mouvement doublement positif.

C pour Côtes

Quand on a le trac, la respiration a tendance à monter vers le haut du corps et à rester emprisonnée dans la cage thoracique, ce qui entraîne des blocages de tous ordres. Il existe différents types de respiration. La respiration haute, claviculaire est anxiogène. La respiration costale n’est pas suffisante pour bien s’oxygéner. Seule la respiration abdominale, qui prend sa source dans le bas du ventre, bien en-dessous des côtes permet de mieux gérer le trac. C’est notre respiration naturelle qui doit être privilégiée et retrouvée.

A pour ancrage

Souvent les stagiaires se demandent quoi faire avec leurs mains. C’est une question que l’on ne se pose pas dans le quotidien en général. En prise de parole, tout d’un coup on devient conscient de ses mains car on se regarde. Il est donc nécessaire de trouver un appui au niveau des mains pour investir le corps : se tenir les mains, prendre un crayon qu’on évitera de trop faire rouler dans ses doigts, par exemple.

L’ancrage peut également être émotionnel : on repense à une situation agréable que l’on a vécue ou on se centre sur l’envie de communiquer avec l’autre au lieu d’activer la peur de son jugement.

L’ancrage mental existe aussi : on pense à une image plaisante, par exemple

T pour temps

Il s’agit de prendre le temps de respirer, de faire des pauses, de ralentir. Les silences sont de plus un très bon moyen de susciter l’attention de l’auditoire.

R pour rythme

Jouer avec le non-verbal et le para-verbal comme un acteur est aussi important. On peut utiliser la gestuelle, l’espace et varier le débit, les intonations. Cela dynamise le discours et nous permet de vivre l’instant présent dans les sensations corporelles, loin du mental négatif.

A pour accueil

Face à l’effet déstabilisant des critiques, des questions ou des objections, il convient d’adopter une attitude d’accueil vis-à-vis de l’autre. Accueillir signifie prendre le temps d’entendre, de comprendre la parole de l’autre sans la juger. Le piège est la réactivité, le fait de répondre tout de suite.

C pour centré sur l’objectif

Etre centré sur l’objectif signifie garder ou reprendre le cap de son discours et ne pas se laisser happé par l’auditoire. »

Actualité 2019 de la paie : ce qu'il faut savoir !

Agréé auprès du ministère du Travail
pour les informations CE (arrêté n°99-469 du 29/03/99)

Agréé auprès du Préfet de Région pour
les formations CHSCT (arrêté n°2003-2254 du 28/10/03)

Consultants en formations certifiés
Kirkpatrick four levels°niveau bronze