1. Accueil
  2. /
  3. Actualites
  4. /
  5. Efficacite professionnelle
  6. /
  7. Pourquoi et comment utiliser l’ancrage ?
Pourquoi et comment utiliser l’ancrage ?

BLOG / Efficacité professionnelle

Vous faites parfois face à des émotions qui vous submergent ? Vous avez beau avoir promis qu’on ne vous y reprendrait plus, vous voilà encore énervé/découragé/stressé ? Pour vous aider à gérer la vague émotionnelle, la technique d’ancrage est un outil utile. Il s’agit d’une technique classique utilisée par différents types d’approches de coaching ou de thérapies comportementales. Nous voyons ici pour quoi et comment l’utiliser.

La technique d’ancrage fait référence à l’ancre d’un bateau

Quand la mer s’agite, que le bateau tangue et risque d’être emporté, l’ancre est là pour le stabiliser. Comme les vagues, parfois calmes et parfois rugissantes, les émotions peuvent nous déstabiliser. L’ancrage permet alors de ne pas être trop secoué quand une vague émotionnelle arrive. C’est une ressource intérieure qui, pour être efficace doit être activée quand la situation difficile se présente. Autrement dit, il s’agit de déclencher une émotion positive pour « contrer » une émotion négative qui est sur le point de nous envahir.

Quand utiliser l’ancrage ?

Imaginez que vous êtes en réunion, vous défendez un projet qui vous tient à cœur et l’un de vos collègues commence à argumenter contre celui-ci. Rien de personnel mais cela va à l’encontre de ce que vous pensez devoir faire pour mener à bien le projet. C’est la 3e fois que cela se produit et vous sentez en vous monter un fort agacement ! C’est dans un moment comme celui-là que vous pouvez faire appel à l’ancrage : quand l’émotion négative n’est pas à son comble mais que vous la sentez pointer.
 

Découvrez nos formations pour mieux gérer votre stress et vos émotions

Pourquoi ça marche ?

L’efficacité de cette technique s’explique en partie par le fait qu’elle parle au cerveau, initiateur de l’émotion, dans un langage qu’il comprend. Songez à la situation en réunion, un discours intellectuel et rationnel ne va pas facilement vous aider à désamorcer l’émotion qui survient. Au mieux, vous pouvez vous répéter des « il ne faut pas », mais cela risque de faire encore plus enfler les choses. Notre cerveau qui réagit au stress n’aime pas les choses raisonnables, il préfère les images, les sons, les odeurs, les métaphores. L’univers des sensations est plus à même de le faire réagir.

Apprenez à créer votre propre ancrage

Pour être efficace, l’ancrage consiste donc à associer un souvenir, une émotion positive, un mot décrivant l’émotion et un geste. Vous pouvez retrouver dans notre fiche de septembre 2019 les dix étapes de la méthode qui permettent de créer un ancrage pour soi.

Comme toute technique qui vise le changement, l’ancrage a besoin d’être utilisé et entretenu. Elle marchera d’autant mieux que vous vous entraînerez régulièrement et l’utiliserez dans des contextes qui n’exigent pas, dans un premier temps, beaucoup d’effort de votre part, autrement dit, sans enjeu : dans les transports, dans l’ascenseur…Et puis progressivement, testez la dans des situations de plus grand stress.