BLOG / Efficacité professionnelle

Il existe une philosophie inhérente au développement personnel.

Le_developpement_personnel_en_question

 

L’une des notions centrales au cœur de celui-ci est l’existence d’un « être profond », « essentiel », « authentique » spécifique à chacun et irréductible à la construction en tant qu’individu socialisé. Le retrouver passe par ce que C. Jung décrit comme un processus d’individuation. Ce dernier permet de se différencier des archétypes de l’inconscient collectif. Autrement dit pour Yung, l’individu qui ne s’est pas individué, n’est autre que le prolongement de facteurs collectifs dont il n’est pas conscient.

Pour le développement personnel, la subjectivité prime sur les représentations sociales, souvent considérées comme des entraves à une « juste » représentation de soi-même. De même, il insiste sur la possibilité de transformer sa perception de la réalité en se concentrant sur la dimension positive de chaque événement. Pour cela, la primauté est donnée aux sensations, aux émotions et aux représentations individuelles sur les représentations collectives, les constructions du mental et de la raison.

Ainsi, le développement personnel met l’accent mis sur l’autonomie, la subjectivité et la rationalité tout comme la souveraineté de l’individu en tant qu’acteur de son existence.

Enfin, la démarche de « développement personnel » repose sur des valeurs qui prônent principalement la liberté individuelle, la responsabilité, le respect de soi et le respect des autres.

Les formations qui pourraient vous intéresser :

Réforme de la formation 2018

Agréé auprès du ministère du Travail
pour les informations CE (arrêté n°99-469 du 29/03/99)

Agréé auprès du Préfet de Région pour
les formations CHSCT (arrêté n°2003-2254 du 28/10/03)

Consultants en formations certifiés
Kirkpatrick four levels°niveau bronze