1. Accueil
  2. /
  3. Actualites
  4. /
  5. Efficacite professionnelle
  6. /
  7. Trois clés pour mieux comprendre les émotions
Trois clés pour mieux comprendre les émotions

BLOG / Efficacité professionnelle

Les émotions sont une réaction naturelle et spontanée.

Elles nous accompagnent dans tout ce que nous faisons. Certaines sont plus agréables que d’autres comme la joie ou l’enthousiasme mais toutes sont utiles, si tant est qu’on ne les laisse pas nous envahir. Nous voyons trois clés pour mieux comprendre les émotions.

1. Les émotions sont le fruit de nos pensées, pas de la réalité !

Nos pensées ne reflètent pas la réalité. Et pourtant, elles génèrent nos émotions. En effet, ce qui déclenche nos émotions est moins la réalité de ce que nous vivons que la perception que nous en avons. Or, celle-ci est construite par tous les filtres que nous avons sans le savoir, de façon inconsciente. Parmi ces filtres, on trouve notamment des distorsions cognitives.

En voici quelques-unes :

  • Le filtre mental : vous vous centrez sur un détail négatif et vous vous y attardez de sorte que l’ensemble devient négatif : une faute dans un document et le document est mauvais.
  • La sur-généralisation : vous généralisez à partir d’un seul élément ou événement.

Par exemple : « Si cela n’a pas marché avec telle personne, cela ne marchera jamais ! »

  • Les conclusions hâtives : tirer des conclusions en l’absence de preuves suffisantes ou à partir d’un seul fait.

Par exemple : « Je n’ai pas de réponse après 3 jours, cela signifie que ça ne marchera pas »

  • La « catastrophisation » ou minimisation : exagérer le risque que les choses tournent mal et/ou minimiser les chances que les choses se passent bien.
  • Par exemple : « Je suis certain que tout se passera mal ».

2. Les émotions décuplent nos capacités

Certes, les émotions semblent parfois encombrantes quand elles embrouillent notre pensée, mais elles ont aussi l’avantage de nous donner des « superpouvoirs » ! Chaque émotion agit en effet en facilitant certains comportements et en en inhibant d’autres. La colère par exemple, décuple notre force physique. La joie donne booste l’énergie d’entreprendre des projets.

L’amour améliore notre capacité à reconnaître les émotions des autres. Elles nous permettent donc de mobiliser des capacités dans des situations dans lesquelles nous en avons besoin.

Consultez les effets des différentes émotions dans notre fiche du mois de juin 2019

3. Chaque émotion négative indique un besoin non satisfait

Nos émotions sont comme des guides, elles nous parlent et nous renseignent sur l’état de nos besoins. De manière générale, une émotion désagréable signale que nous rencontrons un obstacle dans la satisfaction d’un besoin. Et les émotions seront d’autant plus fortes que cet obstacle menace également d’autres besoins. Par exemple, j’essuie un refus dans ma recherche d’emploi, cela contrevient à de nombreux besoins comme celui de me sentir reconnu, de me sentir compétent, le besoin de sécurité, et ainsi de suite… A la fin, une foule d’émotions s’enchevêtre : frustration, colère, tristesse.

Chacune correspondant à un besoin différent.

Les émotions sont un dictionnaire puissant et direct pour mieux se connaître et se comprendre. Le tout étant de se familiariser avec la traduction !

 
Source : Vivre mieux avec ses émotions, de Dr Martin Desseilles et Dr Maïra Mikolajcak, éditions Odile Jacob

 

> Toutes nos formations sur l'intelligence émotionnelle

Ces autres formations peuvent vous intéresser