Comment mener l'entretien d'évaluation du stagiaire ?

BLOG / Formation

L'évaluation du stagiaire est toujours une étape délicate pour le tuteur. Quels sont les différents critères à prendre en compte pour évaluer la progression d'un jeune en entreprise ? Comment utiliser la notation pour objectiver l'évaluation ? Quels sont les écueils à éviter et les attitudes à adopter ? Suivez nos conseils pour savoir comment mener l'entretien d'évaluation du tutoré.

Comment objectiver l'évaluation : exemple de notation

Pour vous aider à mieux objectiver votre entretien d'évaluation, voici un exemple grille de notation que vous pouvez adapter à votre pratique quotidienne. Cette grille se décline en 4 niveaux de compétences :
  1. Inférieur aux attentes : ne respecte pas les délais, n’informe pas son supérieur des difficultés rencontrées, s’organise mal.
  2. Proche des attentes : planifie bien son temps, tient compte des spécificités clients et l’intègre dans son travail, respecte les délais.
  3. Correspond en tout point aux attentes : identifie les priorités, bonne planification et bonne organisation des tâches, bonne adaptation aux contraintes clients.
  4. Supérieur aux attentes : autonome, va à l’essentiel, apporte des gains de productivité et de temps dans son apprentissage, optimise son temps, travaille vite et bien dans les situations difficiles, est capable de planifier et organiser ses tâches.

Entretien d'évaluation du stagiaire : comment distinguer le fait du jugement ?

Pour encourgaer le stagiaire dans sa progression et stimuler sa motivation, le tuteur doit en permanence éviter d'entrer dans le jugement. Plutôt que de juger (ce qui serait contre-productif), il est important de partir des faits, de les décrire, de les analyser et d'échanger pour faire progresser le tutoré.
  • Les formulations à éviter : "Tu ne fais pas attention",  "Tu ne comprends rien", "Tu es toujours en retard".
  • Les tournures à privilégier : "Je constate une erreur", "Il me semble que les bases ne sont pas acquises", "Je constate que le shoraires ne sont pas respectés".

12 critères pour évaluer l'intégration professionnelle du stagiaire

Découvrez les 12 critères indispensables à une bonne évaluation du tutoré ou du stagiaire :

  • Respect des règles, savoir-vivre, politesse ;
  • Assiduité et ponctualité ;
  • Connaissance de l'entreprise : le tutoré ne s'intéresse qu'à son poste de travail et ne connaît que les employés proches de lui / le tutoré connaît l'organisation de l'entreprise, les employés et leur rôle respectif ;
  • Coopération avec l'équipe, intégration : le tutoré travaille en équipe et sait se coordonner avec les autres / le tutoré éprouve des difficultés à communiquer ou refuse de coopérer ;
  • Organisation et tenue du poste de travail ;
  • Autonomie et initiative : le tutoré voit-il le travail à faire et le fait ? le tutoré cherche-t-il à se débrouiller seul à partir d'instructions générales ou au contraire a-t-il besoin d'instructions précises et d'une surveillance particulière ?
  • Sens des responsabilités : le tutoré requiert-il de la surveillance ?
  • Qualité du travail : appliqué et précis / manque d'application...
  • Respect des délais.
  • Adaptabilité : le tutoré se complaît dans la routine / s'adapte très vite à des situations nouvelles...
  • Motivation et ténacité : se décourage très vite / accrocheur...
  • Capacité à se remettre en question.

Ce qu'il faut retenir

Pour mener efficacement un entretien d'évaluation avec votre tutoré, vous devez prendre en compte à la fois l'aptitude, la compétence, les connaissances et la qualité.
  • L'aptitude :  disposition naturelle ou acquise de quelqu'un à faire quelque chose.
  • Compétence : Savoirs, savoir- faire, savoir-être nécessaires pour réaliser correctement une mission.
    • Savoir : répond à la question "je sais, je connais, j'ai appris". Ce sont les connaissances techniques nécessaires à l'exercice d'une mission.
    • Savoir-faire : répond à la question « je suis capable de + un verbe d'action ». C'est ce que je dois savoir- faire, réaliser, exécuter pour mener à bien une mission.
    • Savoir-être : répond à la question « quels sont les attitudes et comportement requis sur mon poste de travail ? »
  • Connaissances : Ensemble des domaines où s'exerce l'activité d'apprendre ; savoir.
  • Qualité : Trait de caractère, manière de faire, d'être que l'on juge positivement.

Envie d'aller plus loin ? Découvrez notre sélection de formations pour les tuteurs et les formateurs.
 
Réforme de la formation 2018

Agréé auprès du ministère du Travail
pour les informations CE (arrêté n°99-469 du 29/03/99)

Agréé auprès du Préfet de Région pour
les formations CHSCT (arrêté n°2003-2254 du 28/10/03)

Consultants en formations certifiés
Kirkpatrick four levels°niveau bronze