1. Accueil
  2. /
  3. Actualites
  4. /
  5. Gestion finance comptabilite fiscalite
  6. /
  7. Comment élaborer un bilan et un compte de résultats simplifiés ?
Mieux comprendre la chaîne comptable.

BLOG / Gestion - Finance - Comptabilité - Fiscalité

Comment élaborer un bilan et un compte de résultats simplifiés ?

Sur le plan réglementaire, un bilan et un compte de résultat doivent être réalisés à la fin de l’exercice comptable. En pratique il est également possible d’élaborer un bilan et compte de résultat à intervalles plus réguliers (mensuellement ou trimestriellement) pour des besoins internes à l’entreprise. 

Comment fonctionne la chaîne comptable ?

La chaîne comptable est l’ensemble du processus permettant à partir de pièces comptables (factures, bulletins de paie, etc.) d’établir les états financiers de l’entreprise (bilan et compte de résultat). 

Nous allons passer en revue ce processus par étapes. 

Le livre-journal : pour enregistrer les écritures au quotidien

Le livre-journal, appelé plus généralement journal, est un document enregistrant de manière chronologique les pièces comptables dont disposent l’entreprise (factures clients, factures fournisseurs, bulletins de paie, achats de stocks, etc.). Il s’agit du document que nous avons utilisé dans les cas pratiques précédents pour enregistrer les différentes écritures comptables. 

L’enregistrement au journal des différentes pièces est généralement réalisé de manière manuelle par le(s) comptable(s) de l’entreprise. Dans certaines grandes entreprises, l’enregistrement de certaines pièces peut être réalisé de manière automatique par le système informatique (ex : réception de marchandises qui déclenche en comptabilité l’entrée des marchandises et l’enregistrement de la facture fournisseur). 

Exemple pour mieux comprendre le fonctionnement du livre-journal 

À titre d’exemple, voici ci-dessous le journal de certaines opérations : 

  • 01/09/N : création de l’entreprise en mettant 10 000 euros en capital versé en numéraire auprès de la banque ;
  • 10/09/N : achat de marchandises pour 8 000 euros à crédit ;
  • 20/09/N : vente de toutes les marchandises pour 12 000 euros au comptant ;
  • 30/09/N : règlement des marchandises achetées. 

Sur la base des opérations indiquées ci-dessus, voici ci-dessous les écritures correspondantes au journal :


 

Le grand livre : un aperçu de l’ensemble des comptes 

Le grand livre est le document présentant l’ensemble des comptes de l’entreprise, chaque compte étant présenté avec ses mouvements débiteurs, créditeurs, et son solde. 

Précisons que le grand livre classe les comptes par ordre  de compte (compte 101, puis 102, puis 103, etc.). 

Lorsqu’au cours d’une période la somme des débits est supérieure à la somme des crédits, alors le solde du compte est débiteur. Au contraire, lorsqu’au cours d’une période la somme des crédits est supérieure à la somme des débits, alors le solde du compte est créditeur

Sur la base des opérations précédentes, le grand livre va se présenter ainsi :






 

Il convient de préciser que les montants en bleu correspondent au total de la colonne « Débit » ou au total de la colonne « Crédit ». 

Le montant en rouge correspond au solde du compte. Par convention, lorsque le solde du compte est créditeur, alors le solde est présenté dans la colonne « Débit » (ex : le compte n°101 « Capital social »), tandis que lorsque le solde du compte est débiteur, alors le solde est présenté dans la colonne « Crédit » (ex : le compte n°512 « Banques »). 

La balance générale 

La balance générale est plus communément appelée « balance ». Ce document est une liste de l’ensemble des comptes de l’entreprise classée par numéro de compte et présentant pour chacun d’eux le total des débits, le total des crédits, et le solde débiteur ou créditeur

Ainsi en reprenant l’exemple précédent, la balance générale se présente ainsi :


 

Comme vous le constatez, le total des débits correspond au total des crédits, et la somme des soldes débiteurs correspond à la somme des soldes créditeurs. 

Le bilan et le compte de résultat 

Le bilan et le compte de résultat de l’entreprise (additionnés de l’annexe) constituent un ensemble appelé « états financiers » ou « comptes annuels ». 

Le bilan et le compte de résultat sont établis à partir de la balance générale. La présentation du bilan et du compte de résultat est très formatée et répond à des règles précises figurant dans le Plan Comptable Général

Ainsi le bilan est schématiquement composé des éléments suivants :



 

Nous pouvons noter que les comptes de la classe 4 « Tiers » sont à la fois côté actif et côté passif. En effet, cette classe regroupe aussi bien des créances (partie Actif) que des dettes (côté Passif). 

Au sein de chaque classe, les comptes sont ensuite présentés par ordre de comptes. 

Le compte de résultat quant à lui est composé des éléments suivants :



 

Comme nous pouvons le constater, les comptes des classes 6 et 7 sont répartis en trois grands blocs : 

  1. Exploitation,

  2. Financier,

  3. Exceptionnel. 

Au sein de chaque bloc, les comptes sont ensuite présentés par ordre de comptes. 

Par ailleurs, à la fin des charges figurent la participation des salariés au résultat de l’exercice et l’impôt sur les sociétés. Ces deux postes figurent tout en bas des charges car la participation comme l’impôt sur les sociétés sont calculés sur la base de l’ensemble des charges et produits et par conséquent, il est normal qu’ils figurent en dernière position du compte de résultat. 

Nous pouvons également noter que le résultat figure en bas du compte de résultat, cela s’explique par le fait que le résultat naît de la différence entre les produits et les charges au cours d’un exercice donné. Afin que les totaux généraux des deux colonnes soient égaux, le résultat bénéficiaire se place en bas des charges (les produits excédant les charges dans ce cas). Le résultat déficitaire se place quant à lui en bas des produits (les charges excédant les produits dans ce cas). 

Si nous reprenons l’exemple précédent, le bilan et le compte de résultat peuvent être représentés ainsi :




 

Comme vous le constatez, le résultat figurant au compte de résultat le résultat figurant au bilan sont identiques, ce qui est parfaitement normal. 

Envie d’en savoir plus ?  Découvrez notre offre de formations en comptabilité générale.