BLOG / Management de projet

Les projets font légion dans les entreprises, ils sont un mode d’organisation souple et propice à concrétiser des avancées. Ils n’en restent pas moins toujours un défi à relever pour l’équipe projet et pour l’entreprise elle-même.


pieges-chef-de-projet

 

Etre nommé chef de projet est une proposition valorisante, mais quelques pièges sont malgré tout à éviter, en voici quelques-uns auxquels prêter attention :

1. Négliger la phase amont du projet

La phase en amont d’un projet est cruciale pour la réussite de ce-dernier. C’est à ce moment-là que sont établis non seulement l’objectif même du projet mais également les moyens et les ressources pour le mener à bien. Cette étape qui passe nécessairement par le soutien de la Direction, ne doit pas être négligée et doit se conclure par un document formalisé.

En tant que chef de projet, vous devez vous assurer que rien n’est laissé de côté et poser des questions à 360° : l’enjeu du projet, la pertinence de sa réalisation à ce moment-là de la vie de l’entreprise, les moyens mis à disposition, les rôles et les responsabilités de chacun, la stratégie à tenir, le mode de communication attendu, sans oublier les critères d’évaluation, qui au final seront également les vôtres !

2. Rater le casting de l’équipe projet !

En tant que chef de projet, vous pourrez avoir tendance à privilégier les meilleurs (pour les équipiers que vous avez la liberté de choisir bien sûr). Plusieurs critères sont néanmoins à prendre en compte. Les membres d’une équipe projet doivent fonctionner en équipe justement. En plus de leur expertise technique, c’est leur faculté à interagir les uns avec les autres qui doit être valorisée, ainsi que leur capacité à rechercher des solutions parfois dégradées.

Des personnes trop expertes et « puristes » peuvent s’avérer un frein. Privilégiez donc des personnes avec des qualités de communication et une vision globale au service du projet. Et ne cherchez pas non plus à créer une équipe si complice qu’elle en fera bande à part vis à vis des autres collaborateurs de l’entreprise.

3. Omettre des tâches

La phase de planification se décline en plusieurs étapes qui permettent de passer des étapes clés (4 à 6) à l’ensemble des sous-tâches. La difficulté est d’appréhender l’exhaustivité des tâches à réaliser. Pour éviter cela, il est pertinent d’organiser un brainstorming avec des membres de l’équipe projet, de même que de bien prêter attention aux relations de dépendance entre les tâches.

4. Sous-estimer le temps …et l’argent !

Qu’il s’agisse du planning ou des coûts d’un projet, visez la sécurité ! Les éléments d’information dont vous disposez au départ sont conditionnés par vos sources d’information. 

 

Maud Cornet

Les formations associées

Préparez votre plan de formation 2019 au regard de la réforme de la formation

Agréé auprès du ministère du Travail
pour les informations CE (arrêté n°99-469 du 29/03/99)

Agréé auprès du Préfet de Région pour
les formations CHSCT (arrêté n°2003-2254 du 28/10/03)

Consultants en formations certifiés
Kirkpatrick four levels°niveau bronze