Il est important pour tout manager de se recentrer sur les fondamentaux du comportement managérial, par des pratiques qui peuvent sembler aller de soi, mais qui sont pourtant dans la pratique très souvent oubliées ou délaissées lorsque l’on est pris dans le feu de l’action au quotidien. Voici 7 habitudes des bons managers.

Les 7 habitudes des bons managers

 

1. Consacrer du temps à son équipe

Ça commence dès le matin par le fait de prendre le temps de dire bonjour à chacun. Cette pratique anodine et qui semble évidente n'est pourtant pas systématiquement respectée. Elle permet en tout cas de « prendre la température » et d'évaluer rapidement l'humeur et l'ambiance dans l'équipe. Cela passe également chaque jour par le fait de se rendre disponible pour son équipe. Chacun n'a pas les mêmes attentes et besoins vis à vis de son manager. Quand certains se contentent d'un rendez-vous hebdomadaire ou même bimensuel, d'autres ressentent le besoin d'échanges plus réguliers. C'est au manager de s'adapter. La tâche peut sembler ardue quand les réunions s'enchaînent et que le temps à consacrer à son équipe se réduit, néanmoins, cela doit rester une priorité pour le manager. Elle renforce chez le collaborateur le sentiment d'être soutenu dans son travail et encouragé, deux éléments clés de la motivation.
 

 

2. Déléguer

La délégation est un outil fondamental du manager. Meilleure organisation du travail, motivation et sentiment de reconnaissance de la part des collaborateurs, les bénéfices sont nombreux et vertueux pour la productivité générale de l'équipe. En la matière, les bons managers ont dépassé les freins qui peuvent survenir face à la délégation. Parmi ceux-ci, le manque de confiance envers ses collaborateurs, la perte de contrôle sur les résultats, la peur de perdre plus de temps que lorsqu'on fait le travail soi-même ou la peur de perdre de l'autorité sont autant de mauvaises raisons de ne pas déléguer. Ils se révèlent faux et ne constituent pas de raison valable de ne pas déléguer des missions à ses collaborateurs.
 

3. Partager sa vision

Bien entendu, partager sa vision suppose en premier lieu d'en avoir une. Décliner les objectifs de l'entreprise est une première étape, néanmoins, un bon manager a pris le temps de faire siens ces objectifs et de leur donner une couleur personnelle. C'est un espace de liberté que le bon manager sait s'approprier et dans lequel il peut réellement mettre sa façon unique de voir les choses. La nécessaire adhésion des managers autour de la voie prise par l'entreprise et des choix dictés par la hiérarchie n'en laisse pas moins à ces-derniers la possibilité d'imprimer leur propre vision et de la partager avec leur équipe.
 

4. Communiquer

L'information en entreprise est le nerf de la guerre. Objet de convoitise, elle peut parfois être utilisée à des fins de pouvoir. Le bon manager a compris que son rôle est d'être un relais d'information et que cette dernière, lorsqu'elle n'est pas accaparée à des fins de défense d'un territoire, est un vecteur de motivation et de cohésion. Partager les informations dont il bénéficie en tant que manager et appréhender ses collaborateurs en adulte à même de gérer l'information est une caractéristique des bons managers. Dans le même temps, il se fait également courroie de transmission pour les informations qui viennent du terrain et se fait le porte-parole des idées qui viennent « d'en bas ».


5. Rester intègre

Une qualité partagée par les bons managers est leur intégrité. Cela se traduit par une éthique du travail et un sens de l'honnêteté. Un bon manager n'oublie pas que dès l'instant où il passe la porte de l'entreprise, il est observé et sa façon de se comporter de façon éthique ou pas, fait l'objet d'analyse et d'évaluation de la part de ses collaborateurs. Il est illusoire de croire qu'un manque de cohérence et d'honnêteté peut passer inaperçu en entreprise et que les collaborateurs ne perçoivent pas le « dessous des cartes » même confusément. Or travailler pour un manager honnête et intègre est un élément puissant de satisfaction et de fierté pour le collaborateur.
 

6. Féliciter

Un bon manager sait féliciter ses collaborateurs. La chose n'est pas si simple. On constate une capacité bien plus grande de traquer les points faibles et les aspects négatifs d'une tâche accomplie. Néanmoins, un bon manager sait prendre le temps de voir les aspects positifs -ils existent toujours, quelle que soit la situation-  et de les mettre en valeur. Qui plus est, identifier ce qui contribue positivement au service ou à l'équipe et l'exprimer n'est pas seulement motivant pour les collaborateurs. Le manager peut également y voir un retour de ses collaborateurs en terme de soutien et d'encouragement et en ressentir de la gratitude pour l'énergie que chacun met pour œuvrer à l'objectif commun.

 

7. Ne pas se prendre au sérieux

Quand un manager quitte une équipe, ce que retiennent les collaborateurs, c'est avant tout le plaisir qu'ils ont eu à travailler pour ce manager. Les résultats sont secondaires. Un bon manager sait qu'au-delà des objectifs, des succès et des échecs passagers, c'est l'aventure humaine qui importe. C'est dans les petits moments du quotidien teintés d'humanité et d'humour que se crée vraiment la vie de l'équipe. Un bon manager ne perd pas son sens de l'humour et sait créer une ambiance enjouée où chacun peut prendre plaisir à passer 10 heures par jour ensemble !

 

Maud Cornet
Comité de rédaction, ELEGIA Formation


Réforme de la formation 2018

Agréé auprès du ministère du Travail
pour les informations CE (arrêté n°99-469 du 29/03/99)

Agréé auprès du Préfet de Région pour
les formations CHSCT (arrêté n°2003-2254 du 28/10/03)

Consultants en formations certifiés
Kirkpatrick four levels°niveau bronze