1. Accueil
  2. /
  3. Actualites
  4. /
  5. Management
  6. /
  7. Comment appréhender au mieux sa première année de management ?

BLOG / Management

Comment appréhender au mieux sa première année de management ?

De la même façon qu’on n’est pas parent parce qu’on vient d’avoir un enfant, on ne devient manager qu’en pratiquant et en acceptant d’apprendre, notamment sur soi. La première année est donc cruciale pour découvrir, se familiariser et véritablement devenir manager. Nous voyons ici comment appréhender au mieux cette année de montée en compétence.

 

Adopter une attitude exploratoire

Apprendre, progresser suppose une attitude ouverte, prête à faire des erreurs puisque se tromper est le chemin le plus rapide pour apprendre. Il s’agit donc d’appréhender cette première année comme une exploration. Être manager étant un métier qui s’occupe à la fois des tâches et des relations humaines, la somme de connaissances et savoir-faire à engranger est importante. Elle exige un temps d’apprentissage qui se compte en mois, si ce n’est en année. C’est donc avec patience et engagement qu’il faut appréhender la première année.

Accepter la transformation psychologique

Apprendre à faire et développer des techniques n’est pas ce qui prend le plus de temps lorsqu’on devient manager. La transformation psychologique qui doit s’opérer, elle, est la plus chronophage. D’autant qu’elle ne s’arrête pas aux portes de l’entreprise. Au-delà de ce que fait le nouveau manager et de ce qu’il apprend à faire, c’est toute sa personne qui est mise en jeu au travers ce nouveau rôle. L’introspection et le développement personnel doivent donc être à l’œuvre pour qu’il puisse mieux gérer ses émotions, faire preuve de plus d’empathie ou parfois de plus de directivité que ce qu’il avait besoin de pratiquer jusqu’alors. Encore une fois, en situation, le nouveau manager peut se découvrir moins patient ou plus contrôlant que ce qu’il aurait imaginé et un véritable processus de transformation doit alors se produire.

Accepter de lâcher la reconnaissance personnelle

En tant que collaborateur, la valorisation dans l’entreprise vient de sa propre performance. Une fois manager, c’est la performance des autres qui compte. Il n’est pas anodin de lâcher la première pour la seconde : accepter que les collaborateurs fassent mieux que soi, et même en recruter des meilleurs que soi. L’ego doit clairement être mis de côté et ce chemin-là n’est pas affaire de quelques jours. C’est un test pour la confiance en soi.

Accepter la contradiction et la confrontation

Le manager débutant doit à la fois renoncer à être aimé et préférer le fait d’être respecté. Dans le même temps, il doit comprendre que les oppositions et désaccords à sa façon de faire ne sont pas nécessairement une remise en cause de son autorité. Sur le chemin, il est fort probable que certains collaborateurs soient d’ailleurs un grand challenge. Ce qui se joue peut alors faire rejaillir des problématiques personnelles du passé réactivées dans la confrontation à l’autre. Encore une fois le processus de transformation est profond pour dépasser tout cela.

 

Devenir manager est un processus long et très impliquant qui mène à un grand développement personnel quand il est appréhendé avec engagement et détermination. C’est à ce prix qu’on ne se contente pas de manager mais que l’on devient véritablement un manager.

 

Découvrez notre formation ''Être nouveau Manager : réussir sa prise de fonctions''