Technique de communication pour manager : comment exprimer son désaccord ?

BLOG / Management

Etre capable d'exprimer son opinion de manière libre est essentielle pour un bon manager. Vous vous êtes certainement déjà retrouvé en situation de devoir exprimer un désaccord, que ce soit en réunion ou en entretien. Formuler une opposition ne va pas de soi, c'est quelque-chose qui s'apprend. Découvrez nos conseils en communication pour réussir à formuler plus facilement votre désaccord.

Apprendre à exprimer un désaccord en 6 étapes simples

Exprimer un désaccord implique une communication assertive. Il faut avant tout résister à la tentation de formuler une opposition de manière trop passionnée, pour éviter de déclencher un cyclone émotionnel qui rendra très vite l’échange inutile.

On a donc intérêt à exposer d’abord les faits qui nous font réagir, puis à donner son appréciation sur ces faits en prenant soin de bien distinguer les faits et leur appréciation.

Décrivez les faits de manière objective

Les faits, tout d’abord. Il est important de les décrire de manière objective et non inductive, car autrement on risque déjà une première discussion sur ce point. Si nécessaire, on peut demander par une phrase courte l’accord du collaborateur sur ces faits, par exemple : « nous avons bien la même information sur ce point ? ».

Utilisez les outils de la communication empathique

Ensuite, il est important que les faits soient établis et, si possible, reconnus par les deux interlocuteurs. Pour cela, il faut avoir recours aux outils de la communication empathique.

Enoncez clairement votre appréciation

Puis, il faut énoncer clairement son appréciation et là, on communiquera plutôt en mode affirmatif. On annoncera les critères que nous prenons en compte dans l’appréciation (ex. le délai, le coût, la qualité, etc.) car c’est en fonction de tel ou tel critère que nous serons fondé à exprimer notre désaccord. Autrement, le désaccord ne serait rien d’autre qu’une banale opinion et sans doute de peu d’intérêt.

Ne cherchez pas à convaincre absolument

Il se peut que le collaborateur garde une position inverse. Exprimer un désaccord n’est pas vouloir convaincre à tout prix.
En tout cas, comme on aura veillé à maintenir un bon climat, on pourra au moins être d’accord sur le fait de n’être pas d’accord, ce qui est plus important qu’il n’y paraît.

Evitez d'être dans le jugement

Le manager ne formulera jamais de jugement sur les personnes, par exemple « tu es trop lent » ou « tu ne peux pas comprendre ». En revanche, il peut évaluer (c’est même une partie de son travail) une action ou un comportement.

Prenez le temps de bien expliquer votre point de vue

Il faut bien expliquer la différence, car une appréciation sur un comportement est souvent perçue comme un jugement sur la personne par celui qui le reçoit. Exprimer un désaccord n’est donc pas quelque chose que l’on improvise. On y réfléchit le temps nécessaire avant et on sait ce que l’on va dire. Autrement, le risque de dérive est grand. Et le manager doit toujours avoir en tête le premier principe d’Hippocrate « tout d’abord, ne pas nuire ». Chacun est bien entendu libre de son appréciation mais le manager est légitime, in fine (à condition de ne pas se tromper) pour imposer son appréciation.

Ce qu'il faut retenir avant de formuler un désaccord

  • Exprimer un désaccord implique une communication assertive.
  • Distinguer les faits de l’appréciation : les faits d’abord, l’appréciation ensuite.
  • Établir les faits objectivement et si possible, se mettre d’accord dessus.
  • Énoncer ses critères d’appréciation (ex. le délai, le coût, la qualité, etc.) car c’est en fonction de tel ou tel critère qu’il y a désaccord.
  • Jamais de jugement sur les personnes.
  • En revanche on peut évaluer un comportement ou une action.
  • Le manager est légitime (à condition de ne pas se tromper) pour imposer son appréciation.

Pour aller plus loin, découvrez notre offre de formation complète pour Manager Communicant
 
Réforme de la formation 2018

Agréé auprès du ministère du Travail
pour les informations CE (arrêté n°99-469 du 29/03/99)

Agréé auprès du Préfet de Région pour
les formations CHSCT (arrêté n°2003-2254 du 28/10/03)

Consultants en formations certifiés
Kirkpatrick four levels°niveau bronze