Fabienne Saffar, coach spécialiste en innovation managériale, nous parle de son domaine d’expertise à travers un ouvrage qui l’a beaucoup inspiré : Liberté et compagnie (cie) : Quand la liberté des salariés fait le succès des entreprises, un livre de Isaac Getz et Brian M Carney publié chez Champs Essais, Flammarion.

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous intéresser à l’innovation managériale ?

J’ai constaté une inadéquation entre les modes de management pratiqués en entreprise et le contexte actuel. J’ai commencé à m’intéresser au mouvement des entreprises libérées, d’autant que l’entreprise que j’ai accompagnée précédemment en avait pris le chemin. Le livre « Liberté et cie » a été une grande inspiration.

Il présente la philosophie qui sous-tend la démarche des entreprises libérées. En répertoriant des exemples d’entreprises qui ont opéré leur transformation, il illustre très bien le fait qu’il n’existe pas de méthode mais que chaque entreprise trouve son propre chemin. Jusqu’à présent, les entreprises ont adopté des principes issus du taylorisme. Dans ces conditions, c’est la même méthode qui est appliquée partout. Dans le cas d’entreprises libérées, cela dépend du dirigeant. C’est lui qui ouvre la réflexion pour le management de demain.

L’avantage du livre de Getz et Carney est qu’il propose des exemples d’entreprises de façon très pragmatique en présentant comment elles s’y sont prises et comment les collaborateurs ont contribué.

Quelle est la philosophie qui sous-tend les entreprises libérées ?

Il s’agit d’un changement de paradigme : moins de pouvoir structurant et de contrôle et plus d’influence et de lâcher prise.

Cela suppose de favoriser l’engagement, l’initiative et de libérer les potentiels. On passe à un fonctionnement en réseau.

Pour vous, quelles sont les actions incontournables pour favoriser ce changement ?

Il est nécessaire de travailler sur la posture des managers. Ils ont besoin de développer des postures de savoir-être : délégation, empathie, pédagogie, confiance, écoute, humilité…

Cela suppose pour les strates de middle management de lâcher le contrôle et parfois certains ont beaucoup de mal à le faire. Il y a alors deux moyens pour les aider : un accompagnement sous forme de coaching individuel et un travail de groupe à travers des outils d’intelligence collective qui leur permettent de véritablement vivre l’expérience du collectif. Evidemment, il est nécessaire d’adapter les outils au contexte.

Selon vous, quels résultats peut-on attendre d’une telle démarche ?

C’est une démarche qui s’inscrit dans le temps. Elle suppose de la pédagogie et de l’éducation. Mais une fois installée, les bénéfices sont multiples : renforcement de l’autonomie, création de lien, circularité de l’information qui arrive de partout.

Par ailleurs, on parle beaucoup des entreprises libérées mais il y a aussi les entreprises opales, l’holacratie, la sociocratie, chaque entreprise doit trouver sa propre voie.

Réforme de la formation 2018

Agréé auprès du ministère du Travail
pour les informations CE (arrêté n°99-469 du 29/03/99)

Agréé auprès du Préfet de Région pour
les formations CHSCT (arrêté n°2003-2254 du 28/10/03)

Consultants en formations certifiés
Kirkpatrick four levels°niveau bronze