Jeune manager : d’où tirer votre autorité

BLOG / Management

Devenir manager est la reconnaissance par sa hiérarchie d’un nouveau positionnement, mais ce n’est pas encore la reconnaissance de celui-ci par son équipe. Cette reconnaissance de votre autorité est à construire et est indispensable à la bonne conduite de l’équipe. Sans elle vous aurez des difficultés à guider vos collaborateurs vers l’atteinte de leurs objectifs. Attention : qui dit autorité ne veut pas dire contrainte. Au contraire, celle-ci doit s’installer naturellement grâce aux aptitudes que vous mettez en œuvre. Nous voyons ici les 4 sources d’autorité sur lesquelles le manager peut s’appuyer.

La compétence

La compétence est un socle solide sur laquelle votre autorité peut s’appuyer. Toutefois, elle ne s’improvise pas et est forcément le fruit de l’expérience. La compétence comme source d’autorité, c’est être reconnu pour son professionnalisme technique et la justesse de ses jugements. Il ne s’agit pas de tout savoir faire à la place des autres et mieux qu'eux, mais de bien connaître le métier.

Si vous êtes issu de l’équipe que vous managez à présent, vos collaborateurs connaissent déjà votre compétence et qu’ils se réjouissent ou pas de votre passage en tant que manager, votre maîtrise des sujets joue en votre faveur. Si vous passez manager d’une toute nouvelle équipe, c’est votre justesse de jugement que vous allez progressivement démontrer qui va asseoir votre autorité.

La communication

La communication est un autre vecteur important d’où tirer son autorité. Votre capacité à communiquer va s’apprécier à votre façon de savoir dialoguer, d’informer, d’expliquer. Votre autorité va se renforcer en même temps que vous faites preuve d’écoute, que vous intégrez les idées des collaborateurs, sans leur « voler » et que vous vous montrez ouvert et accessible à tous.

Le fait de s’ouvrir à vos collaborateurs et de leur faire confiance est justement le signe que vous avez suffisamment confiance en vous-même. Combien de managers sont-ils frileux de reconnaître leurs collaborateurs car ils se sentent menacés par eux ? Au contraire, l’autorité s’installe dans le fait d’avoir confiance en ses collaborateurs et de déléguer.

L'organisation

L’organisation est le troisième socle de l’autorité. Il s’agit d’une approche très pratique :

faciliter le travail de l'équipe, résoudre les problèmes et simplifier les méthodes. Vos collaborateurs sont en attente qu’en tant que manager, vous mettiez en place les conditions pour qu’ils puissent se centrer sur l’essentiel et être efficaces.

Pour cela, vous devez dès le départ raisonner en termes d’amélioration continue. Toutes les idées n’ont pas à venir de vous. Un tour d’horizon de vos collaborateurs et de leurs idées en matière d’optimisation des méthodes est probablement suffisant pour identifier des changements pertinents. Votre équipe n’attend pas nécessairement de vous que vous ayez les idées mais que vous les mettiez en œuvre.

La conduite du changement

C’est le facteur le plus délicat : la conduite du changement. C’est aussi le plus redouté des managers. Et pourtant que vous puissiez expliquer et faire accepter les transformations « en douceur » est un très fort levier pour asseoir votre autorité.

Votre équipe est en attente que sachiez présenter, désamorcer les craintes, mettre en évidence les bénéfices du changement, restiez à l’écoute des résistances tout en gardant le cap. Réussir l’accompagnement du changement est sans nul doute un des moyens les plus forts d’asseoir votre autorité.

Asseoir son autorité se fait graduellement au sein de l’équipe dont vous prenez le management. Sachez utiliser ces quatre leviers pour consolider votre positionnement et amener votre équipe vers la réussite.

Actualité sociale 2018

Agréé auprès du ministère du Travail
pour les informations CE (arrêté n°99-469 du 29/03/99)

Agréé auprès du Préfet de Région pour
les formations CHSCT (arrêté n°2003-2254 du 28/10/03)

Consultants en formations certifiés
Kirkpatrick four levels°niveau bronze