BLOG / Management

Au démarrage d’un parcours de manager, il est naturel de  rechercher des outils de management. Et de fait, des outils existent : reconnus, expérimentés, validés, en un mot efficaces. Ils donnent des repères, rassurent, créent un cadre, apportent des solutions. Ils  garantissent ainsi un socle de connaissances.

Créés pour répondre aux exigences du monde du travail,  ces outils revêtent un caractère pédagogique. Ils  sont présentés sous forme d’acronymes, d’étapes, de schémas. La mémorisation en est ainsi favorisée et la capacité à les utiliser au bon moment augmentée.

Néanmoins, ces outils n’ont de réelle efficacité que s’ils sont incarnés : c’est-à-dire intégrés puis oubliés en tant que tel ! Et l’intégration se fait avec d’autant plus de force qu’ils trouvent une résonnance dans le mode de fonctionnement des managers. Pour certains, il s’agira d’outils d’animation, pour d’autres, d’outils de communication.

Prenons l’exemple de la Communication Non Violente. Cette méthode créée par Marshall B. Rosenberg  est un outil facilitant la relation à l’autre. Elle définit 4 étapes clés de communication : Observation objective de la situation / Identification des sentiments qu’éveille la situation / Identification des besoins liés à ces sentiments / Formulation d’une demande en vue de satisfaire ces besoins. Le respect de ces 4 étapes vise à créer des relations fondées sur l’empathie, la compassion et la coopération harmonieuse. Favorisant le respect de soi et des autres, elle facilite la résolution des conflits.

C’est un outil puissant, mais qui ne répond à sa promesse que si la personne qui l’utilise est dans une ouverture à l’autre et une authenticité. Dans le cas inverse, au mieux il agacera et produira l’inverse de l’effet escompté, au pire il tendra à manipuler l’autre et entretenir le lit des conflits suivants.

Alors, comment oublier tous ces outils appris en formation ?! Ou du moins les intégrer le plus efficacement possible ?

En les pratiquant… en y accordant de l’attention jour après jour, sans chercher la perfection mais plutôt en se félicitant de chaque petit progrès réalisé.

Reprenons l’exemple de la CNV : vous avez respecté toutes les étapes énoncées, suivi à la lettre le schéma recommandé… avec un succès mitigé. Il est probable que l’intention intérieure dans laquelle vous étiez n’ait pas été cohérente avec le processus de communication auquel vous vous êtes astreint.  L’extérieur est un parfait miroir de sa propre cohérence.

Mais progressivement, l’attention portée, le développement de la conscience de soi produisent  leurs fruits : par l’observation de soi-même d’abord, mais aussi, parce que celle-ci n’est pas toujours aisée : par l’observation des autres.

Alors l’expérience et l’appropriation de ces outils se fondent et deviennent une façon d’être. Cultiver la cohérence est le meilleur moyen de devenir son meilleur outil de management.

Maud Cornet
Responsable de département
Management - Développement personnel
ELEGIA

 

Voir notre formation :

>> Nouveau manager : réussir sa prise de fonction

 

Préparez votre plan de formation 2019 au regard de la réforme de la formation

Agréé auprès du ministère du Travail
pour les informations CE (arrêté n°99-469 du 29/03/99)

Agréé auprès du Préfet de Région pour
les formations CHSCT (arrêté n°2003-2254 du 28/10/03)

Consultants en formations certifiés
Kirkpatrick four levels°niveau bronze