Les prophéties auto-réalisatrices ou l’importance de la confiance en management

Actualités / Management

Les prophéties auto-réalisatrices ou l’importance de la confiance en management

Les origines du concept :

La notion de prophétie autoréalisatrice a été décrite en 1942 sous ce nom par le sociologue Robert Merton à partir du « théorème de Thomas » : « Si les hommes considèrent des situations comme réelles, alors elles le deviennent dans leurs conséquences ».

L’étude de Rosenthal

Elle a ensuite été reprise dans les années 1960 par Rosenthal à travers une étude démontrant le lien entre performances d'un sujet et degré de croyance en sa réussite venant d'une autorité ou de son environnement. L’étude a été réalisée sur 2 groupes d’élèves de niveaux identiques de l’école Oak School aux Etats-Unis. En début d’année, ils ont fait savoir aux professeurs du groupe A que les élèves étaient très bons et aux professeurs du groupe B que les élèves étaient très mauvais. Résultat : en fin d’année, les notes des élèves du groupe A étaient 20% supérieurs à celles des élèves du groupe B. Le simple fait de croire en la réussite de quelqu'un améliore ainsi ses probabilités de succès. On parle également « d’effet Pygmalion ».

Le pouvoir des croyances

Les croyances ont tendance à s’auto-vérifier : dès qu’une croyance est en place, le cerveau s’évertue à ce qu’elle soit vérifiée par des moyens conscients et inconscients.

Les prophéties auto-réalisatrices ou l’importance de la confiance en management

Formations en management

Certifiante

Être manager de proximité

7 jours
Formation

Management transversal : manager efficacement hors hiérarchie

2 jours
Formation

Authenticité managériale : comment la développer pour susciter adhésion et confiance ?

2 jours
Formations CSE - Comité Social et Economique

Agréé auprès du ministère du Travail
pour les informations CE (arrêté n°99-469 du 29/03/99)

Agréé auprès du Préfet de Région pour
les formations CHSCT (arrêté n°2003-2254 du 28/10/03)

Consultants en formations certifiés
Kirkpatrick four levels°niveau bronze