Quel style de management pour quelle situation ?

BLOG / Management

Manager peut se faire de différentes façons. Même si chacun a, en fonction de sa personnalité, une affinité particulière avec l’un des styles, la pertinence d’user de telle ou telle façon de manager tient plutôt à la situation. Les 4 styles de management répertorié par Kurt Lewin doivent varier en fonction des personnes à manager, de la situation et de la maturité du groupe.

Le management directif

Le management directif se distingue par son caractère descendant. Le manager directif oriente, donne des instructions claires, sans donner beaucoup d’explications. Il est plus orienté sur les procédures et les process que sur les personnes. Il surveille et contrôle, planifie et restreint les initiatives.

Ce type de management s’il peut apparaître de plus en plus décalé aujourd’hui, n’en est pas moins très approprié :

  • dans un contexte d’urgence
  • lorsque les collaborateurs sont peu autonomes
  • quand le groupe n’est pas encore constitué : nouvelle équipe par exemple.

Le management persuasif

SI le manager persuasif est orienté sur les règles et les procédures, il est plus ouvert que le précédent au dialogue. Lorsque le manager directif donnait des instructions sans écouter ses collaborateurs, le manager persuasif tente de les convaincre. Il parle donc beaucoup et argumente. Il donne des explications et suscite l’échange. Il est demandeur de feedbacks et de réflexions, il veille à ce que chacun ait bien compris ce qui est attendu. De façon générale, il s’intéresse plus aux personnes et à leur motivation.

Ce style managérial est approprié quand l’équipe est constituée mais que les personnes restent peu autonomes.

Le management participatif

Le manager participatif est le garant de l’intérêt général mais ce style est très relationnel. Le point d’intérêt ici est la convivialité au sein du groupe et la recherche d’harmonie. Le manager va ainsi stimuler la participation active de chacun. Il attend que chacun suggère des idées et prenne part aux décisions. La posture du manager participatif est beaucoup dans l’écoute et l’échange, en mettant de côté le lien de subordination.

Ce style de management est pertinent avec une équipe mature, dont les membres sont autonomes et qui ont besoin d’avoir une influence sur les décisions.

Le management délégatif

Ce style de management est à la fois peu centré sur l’organisation et peu relationnel. Sans disparaître de l’organisation, le manager se contente de déléguer et évaluer. Il donne les objectifs à atteindre et laisse les collaborateurs décider de leurs plans d’action et des méthodes qu’ils veulent adopter. Les collaborateurs sont totalement responsabilisés. Les initiatives sont bien entendues bienvenues ainsi que les suggestions et propositions. Le manager est très peu présent mais il donne son soutien quand celui-ci est demandé par un collaborateur.

Ce style de management est approprié lorsque l’équipe fonctionne déjà très bien et que les collaborateurs sont à la fois matures et autonomes.

Le style de management n’est pas un repère fixe, il doit évoluer en fonction de son équipe et de la situation. Idéalement, un manager doit pouvoir passer de l’un à l’autre des styles en fonction du contexte et non du style qui est le plus naturel pour lui.

Cocktails d'actualité sociale

Agréé auprès du ministère du Travail
pour les informations CE (arrêté n°99-469 du 29/03/99)

Agréé auprès du Préfet de Région pour
les formations CHSCT (arrêté n°2003-2254 du 28/10/03)

Consultants en formations certifiés
Kirkpatrick four levels°niveau bronze