Actualités / Management
« Connais-toi toi-même et tu connaitras les dieux et l'univers ».

Cette citation de Socrate pourrait tout à fait s'adapter au management. On parle de plus en plus de « personnalité managériale » comme si, finalement, la connaissance de soi représentait le fondement même du management et du leadership à déployer auprès des collaborateurs. Et si justement le management reposait avant tout sur la gestion des personnalités ? Sur la capacité  des managers à mettre en place une concordance des personnalités entre collaborateurs ? Et si on commençait par aller vers  soi pour mieux aller vers les autres ?


 
Se connaître soi-même pour manager autrement

 

L'humain peut être un levier d'amélioration et de transformation au sein des entreprises.

Sans être pour autant activer une démarche autocentrée, il s'agit pour les managers de faire la connaissance d'eux-mêmes. Pour faire évoluer son style de management - certes - mais également pour comprendre l'ensemble des représentations qui animent nos relations à l'autre.

Ainsi, se connaître soi-même signifie aussi avoir la capacité de s'adapter, s'adapter au changement,  aux imprévus aux conflits, aux évènements positifs aussi.

Connaissance de soi : des bénéfices à plusieurs dimensions

 
En partant d'une meilleure connaissance de soi,  on peut envisager une meilleure capacité à assurer et assumer les responsabilités fondamentales du manager. A savoir, motiver les équipes, animer la dynamique de groupe, être à l'écoute  de ses collaborateurs, stimuler le développement de leurs compétences, gérer les situations de tension.

Se connaître soi-même, c'est prendre le temps d'avoir du recul, d'analyser son comportement et ses attitudes face à une situation positive ou au contraire face à une problématique pleine d'antagonismes.

La connaissance de soi  permet également de réduire l'écart tridimensionnel entre ce que je suis réellement, la perception que j'ai de moi-même, et celle que les autres ont de moi.

Dans un quotidien surchargé et rythmé par les imprévus, aller à la découverte de soi nécessite de créer les moments privilégiés qui y seront dédiés, comme pour se donner rendez-vous avec  soi-même. Pour aller plus loin, c'est prendre le temps que l'on n'a pas pour trouver des leviers de créativité dans ses pratiques managériales. Il ne s'agit pas là de créativité au sens de « production d'idées » mais de « créativité managériale » concentrée sur des réflexions introspectives sur ses propres pratiques, idéalement suivies de réajustements.

Se connaître soi-même, cela peut également aider à construire sa propre évolution avec ce que les professionnels appellent « le plan de  développement professionnel », thématique incontournable des bilans de compétences. Ce plan - tel un plan d'action - permet de définir d'une part,  ses besoins, et d'autre part, ses objectifs, ses projets. Cette  démarche peut alors faire sens à partir du moment où l'on a clairement identifié ses ressources et ses points d'amélioration.
 

Un éventail d'outils pertinents dédiés à la connaissance de soi


De nombreux outils sont largement proposés pour partir à l'exploration de soi-même.

Citons les plus répandus  - de façon non pas exhaustive mais suffisamment incitative pour donner l'envie de les découvrir : le MBTI, test de décryptage de personnalité sur la base de quatre axes (Extraversion/ Introversion, Sensation/ Intuition, Pensée/Sentiment, Jugement/ Perception), la Process Com, l'intelligence émotionnelle.

Depuis peu, l'ennéagramme récolte les faveurs de quelques professionnels du management. Cet outil offre une meilleure compréhension de son propre fonctionnement dans divers contextes de vie. Ainsi, il permettrait ainsi d'expliquer et de prévoir nos attitudes d'après neuf configurations différentes de personnalité.

Depuis quelques années, les spécialistes du développement personnel parlent de « Design Humain » appliqué au monde l'entreprise. Validé par des études de comportement humain, ce « système de connaissance de soi basé sur un système logique et empirique » autoriserait la  découverte de son style de management pour accepter sa vraie nature en situation de travail.

D'après le site Design Humain France, cette récente discipline développe la découverte du « privilège d'être soi-même »...

Une chose est sûre, le savoir-faire technique, l'expertise métier, la prise de décision demeurent des compétences nécessaires mais pas suffisantes dans la mise en place de pratiques managériales. Elles ne peuvent être déployées qu'à partir du moment où les managers commencent par le début...
 
« Celui qui se sera étudié lui-même sera bien avancé dans la connaissance des autres » Diderot.

Gladys Barbin
Comité de rédaction
ELEGIA Formation


Formations CSE - Comité Social et Economique

Agréé auprès du ministère du Travail
pour les informations CE (arrêté n°99-469 du 29/03/99)

Agréé auprès du Préfet de Région pour
les formations CHSCT (arrêté n°2003-2254 du 28/10/03)

Consultants en formations certifiés
Kirkpatrick four levels°niveau bronze