1. Accueil
  2. /
  3. Actualites
  4. /
  5. Pedagogie
  6. /
  7. 5 conseils pour favoriser l’usage du digital learning dans vos organisations
5 conseils pour favoriser l’usage du digital learning dans vos organisations

BLOG / Pédagogie

5 conseils pour favoriser l’usage du digital learning dans vos organisations

Après maintenant quelques années d’usage vous vous rendez peut-être compte que le nombre de vraies réussites de projet 100% distanciel ne sont pas légion. Des voix s’élèvent alors contre le digital en formation. « Ça ne marche pas !» s’exclament certains, «C’est fait pour les jeunes ça ! » diront d’autres. Pourtant, dans un marché qui demande de faire toujours plus avec moins de moyens,  le tournant digital semble inévitable. Alors voilà, puisque nous allons céder aux chants des sirènes de la technologie, faisons en sorte de le faire en toute intelligence. Voici nos 5 conseils pour réussir vos parcours distanciels.
 

1. Des lieux et des plages horaires dédiés

Alors oui, le digital learning permet de se former « n’importe où n’importe quand»  cependant attention cela ne signifie pas former n’importe comment. Il reste préférable de donner à vos collaborateurs des temps (plage horaires précises sur leur temps de travail) et des lieux d’apprentissages dédiés à la formation à distance. Une bonne pratique pourrait par exemple se développer au sein de votre organisation, des espaces dédiés à l’apprentissage avec un ensemble de ressources, digitales et physiques, dans lesquelles vos apprenants pourront à la fois venir compléter leurs parcours de formations « obligatoires », mais aussi venir échanger avec leurs collègues sur leurs pratiques. Il s’agit ici, en quelque sorte, de formaliser l’apprentissage informel.
 

2. Bien choisir ses modalités

Rapid learning, microlearning, webformation, mobile learning… Tant de modalités ont émergés ces dernières années donnant ainsi des maux de têtes aux responsables formation et du travail aux ingénieurs pédagogiques. Pour réussir vos projets de formation pensez à adapter vos modalités en fonctions de vos apprenants et de votre thématique de formation. Par exemple, si vous formez des commerciaux terrains, utiliser le mobile learning pourrait avoir du sens car on se place ici sur une population nomade.


3. Outiller ses apprenants

L’idée parait un peu évidente, mais si vous pensez proposer des modalités pédagogiques du côté software, il faut aussi outiller vos apprenants du côté hardware. Si vous souhaitez par exemple proposer des projets de formation en mobile learning pensez à équiper vos équipes de téléphones portables… Jusqu’ici rien de bien sorcier et cela vous semble probablement évident mais cela fait partie des coûts induits de la formation qui sont bien entendu à prendre en compte dans vos budgets.
 

4. Donner du sens

Comme pour la formation présentielle, il est important de donner du sens à la formation en question. Qu’elle situe l’action de formation dans une politique stratégique global de l’entreprise qui permet au collaborateur de se positionner, de lui montrer qu’il fait intégralement partie d’un projet à long terme. Le collaborateur se verra alors plus déterminé, plus motivé dans son apprentissage et de facto plus performant.


5. Créer une relation quadripartite succesful


Si la formation se définit comme un processus continu de développement de compétences alors le succès d’une formation, digitale ou non d’ailleurs, réside aussi dans la relation quadripartite qui est mise en place entre l’organisme de formation, le département formation, le manager et l’apprenant. Ces quatre unités doivent marcher ensemble pour le bien de l’entreprise et chacun à un rôle prédéfini sur toute la « chaîne de production » du projet de formation. Pour ce faire nous vous conseillons de mettre en place des canaux de communication quadripartite. En facilitant la communication vous évitez les non-dits et les incompréhensions pourfendeurs des projets en digital learning.
 

 

Paul-Augustin DENNERY, ingénieur pédagogique chez ELEGIA Formation