BLOG / Pédagogie

Et au niveau pédagogique ça donne quoi ce décret qualité ?

Alors qu’il est en train de donner de l’urticaire à de nombreux organismes de formation, ce décret qualité met en avant, et c’est assez rare pour être signalé, des standards pédagogiques. Des normes à suivre qui vont donner des nuits blanches aux ingénieurs et concepteurs pédagogiques. Résumé en quelques points clés.

Une logique de développement des compétences

 
Ce n’est pas forcément une surprise, et nous l’écrivons souvent dans les billets de ce blog, la loi « Avenir Professionnel» est résolument orientée compétence. En matière de pédagogie, cela signifie mettre en place des terreaux favorables à l’apprentissage et au développement. Pour ce faire le décret qualité dans ses points 4 à 8 montre très clairement la nécessité de mettre en place, quasi-systématiquement, des parcours suivant le schéma suivant : Positionnement-Apprentissage-Evaluation des compétences.
Il est vrai que "l’évaluation" , probablement pour des raisons économiques, a vraiment été assimilée depuis quelques années dans le milieu, en témoigne le grand nombre de recherches scientifiques sur le sujet,  et particulièrement par les organismes de formation. C’est en revanche légèrement différent en ce qui concerne le "positionnement". Un vrai défi pour les organismes de formation dans un laps de temps assez court.

Une obligation de résultat… Vraiment ?

 
Cette nouvelle réforme demande donc une pédagogie assez cartésienne, méthodique en disant vulgairement : « Tu pars de là, je vais t’emmener ici ». Elle demande aux organismes de formation d’être responsable du développement des compétences des apprenants, les organismes de formation prennent la responsabilité de l’apprentissage de l’apprenant.  Les organismes se retrouvent donc presque avec une obligation de résultat d’apprentissage.
Cela semble assez dur à croire puisque l’apprentissage reste un processus interne à l’individu, l’organisme peut en effet proposer un service de qualité mais contrairement à d’autres métiers ne peut pas assurer à 100% que l’apprenant développera des compétences sur son poste de travail.

Une politique d’individualisation de la formation est-elle possible ?  

 
Un autre point important de ce décret (point 4 à 8, 10,11 et 12) est la volonté de voir proposer une pédagogie individualisée. Sur le papier cela semble idyllique et il est vrai que les modalités pédagogiques qui émergent nous aident dans ce sens. Cependant pour réussir une politique d’individualisation, ou à minima de personnalisation, des parcours de formation,  il faut mettre en place une relation quadripartite entre l’apprenant, le manager, l’organisme de formation et la direction de la formation de l’entreprise. Et c’est ce que demande finalement le RNQ.
Prenons par exemple le 11 ème point qualité : « Le prestataire évalue l’atteinte par les publics bénéficiaires des objectifs de la prestation. ». Il semble ici crucial d’impliquer l’ensemble des parties prenantes et donc le manager et le département formation de l’entreprise. Partant de cette idée-là cela veut dire que l’organisme devra, dans le cadre d’un stage inter, être en mesure de suivre 12 apprenants différents (on prend pour l’exemple un groupe moyen de 12 personnes) dans le temps, en gérant une relation quadripartite… et le tout en proposant les mêmes prix !
Cela semble compliqué, en revanche proposer des axes pour les managers et la direction formations pour favoriser, sans être garant du résultat, le développement des compétences de retour sur leur poste de travail semble envisageable. 

Pour plus d'informations sur ce décret, nous vous invitons à le consulter directement ici.

Paul-Augustin DENNERY, ingénieur pédagogique chez ELEGIA Formation
 
Préparez votre plan de développement des compétences 2020 au regard de la réforme de la formation !

Agréé auprès du ministère du Travail
pour les informations CE (arrêté n°99-469 du 29/03/99)

Agréé auprès du Préfet de Région pour
les formations CHSCT (arrêté n°2003-2254 du 28/10/03)

Consultants en formations certifiés
Kirkpatrick four levels°niveau bronze