Le conflit socio-cognitif et son application en formation

BLOG / Pédagogie

Issu des recherches de Vygotsky sur l’importance des relations sociales dans l’apprentissage, le conflit socio-cognitif se définit comme « la confrontation entre des avis divergents qui est constructive dans l’interaction sociale. » (Doise et Mugny, 1997). Le côté conflictuel de l’interaction favorise l’apprentissage des participants. Ce concept est remis  au goût du jour avec l’ascension des techniques pédagogiques dit coactives. Mais alors, comment utiliser le conflit socio-cognitif en situation de formation pour favoriser les apprentissages ?

Des situations favorables au traitement cognitif

Avant tout, il est important de noter que la relation entre conflit socio-cognitif et apprentissage n’est pas systématique. Il ne suffit pas de créer un environnement favorable aux interactions pour donner lieu à l’apprentissage. Ces interactions, pour être efficace, doivent éviter certaines situations qui ne facilitent pas le traitement cognitif des informations. C’est par exemple le cas de ce qu’Etienne Bourgeois (2017) appelle la régulation relationnelle.

La régulation relationnelle est centrée, sur la différence de compétences entre les acteurs du conflit au lieu d’être centrée sur l’accomplissement d’un but. Or, toujours selon Etienne Bourgeois, le conflit socio-cognitif peut être efficace si la relation a pour but la résolution d’un conflit (c’est ce qu’il appelle la régulation épistémique). Il existe 3 types de régulations relationnelles :

  • La régulation relationnelle protective, qui met fin à la relation sans remise en question.
  • La complaisance, dans laquelle l’un participant capitule.
  • La régulation relationnelle compétitive

Quelques actions à mettre en place

Afin de favoriser le développement des compétences, quelques actions peuvent être mises en place.

Un tour de table et un débriefing

Le célèbre tour de table ou le débriefing de fin de formation sont des moments sont des moments qui donnent la parole aux apprenants, profitez de ces moments pour encourager les interactions entre apprenants.

Vous pouvez, par exemple, proposer de nombreuses activités autour du débat, certaines techniques comme le nuage de mots, le 1-2-4 all ou le Phillips 6 x 6

Miser sur les retours d’expérience

Au cours de votre formation, n’hésitez pas à donner la parole aux apprenants en leur demandant des retours d’expériences sur leur vécu au sein de leur organisation ou au sein de leur vie privée. Une simple question « Avez-vous déjà été confronté à ce type de situations ? » Permet parfois de lancer des débats très constructifs qui vont faciliter l’émergence du conflit socio-cognitif. Dans ces débats, le formateur doit tenir un rôle d’arbitre mais doit prendre soin de ne pas rentrer dans l’argumentation ou le jugement afin de ne pas brider la participation des apprenants.

Mettre en place des techniques co-actives

Travailler en sous-groupe permet de  renforcer les  relations intra-apprenant. Il va s’en suivre la création d’un climat socio-affectif favorable aux interactions entre apprenants et ainsi favoriser le conflit socio-cognitif.

Pour mettre en place ces techniques dites co-actives certaines actions sont à mettre en place. Tout d’abord, la salle de formation doit être organisée en « îlots » ou en « marguerite ». On abandonne le fameux  « U » pour faire travailler les apprenants en sous-groupe autour d’une étude cas. La posture du formateur est aussi différente. Il passe d’un rôle de transmetteur à un rôle de facilitateur. Son rôle n’est plus de diffuser le savoir autour de lui mais d’aider, au moment opportun, les apprenants.

 

Paul-Augustin DENNERY, Ingénieur pédagogique chez ELEGIA Formation

Formations en pédagogie

Cycle professionnel

Être Formateur

Formation

Formation de formateurs : les fondamentaux de l'animation (niveau 1)

Formation

Formation de formateurs : perfectionner son animation (niveau 2)

Cocktails d'actualité sociale

Agréé auprès du ministère du Travail
pour les informations CE (arrêté n°99-469 du 29/03/99)

Agréé auprès du Préfet de Région pour
les formations CHSCT (arrêté n°2003-2254 du 28/10/03)

Consultants en formations certifiés
Kirkpatrick four levels°niveau bronze