1. Accueil
  2. /
  3. Actualites
  4. /
  5. Pedagogie
  6. /
  7. Réforme et pédagogie : ce que ça va changer !
Réforme et pédagogie : ce que ça va changer !

BLOG / Pédagogie

Ça y est, elle est arrivée ! Depuis le 1er janvier, la nouvelle réforme de la formation est effective. Parmi les nombreux changements que cette réforme engendre sur la forme : modification des canaux de financement, transformation du CPF, etc. De nombreux changements ont l’air d’être aussi notable sur le fond de l’action de formation. Revue des potentialités pédagogiques de cette réforme. 

La réforme redéfinit l’action de formation. Cette nouvelle définition ne met plus l’accent seulement sur le fait de former mais sur toutes les actions qui permettent à un apprenant d’acquérir des compétences professionnelles. On passe donc d’une obligation de moyens à une obligation de résultat. Dans ce sens, de l’action de formation s’ouvre à toutes modalités pédagogiques permettant l’individualisation des parcours de formation. 

Une place encore plus importante pour le digital learning

On le sait le digital learning a le vent en poupe en ce moment. Vue par certains comme le Saint Graal de la pédagogie, le digital learning devrait encore se développer avec la réforme. Cependant, ce mot englobant une large gamme de produit, le digital learning devrait se transformer, favorisant les formats courts et concis tels que la vidéo. Développer des formats multimédias courts permet en effet aux organismes de formations de proposer à ses clients une logique d’individualisation de l’apprentissage. Mettant moins l’accent sur des modules e-learning longs, coûteux et figés. La logique de micro-learning devrait ainsi se démocratiser.

La FEST, une modalité revenue sur le devant de la scène

Si vous travaillez dans le milieu de la formation, impossible de ne pas avoir entendu parler de la FEST (Formation En Situation de Travail). Cette modalité pédagogique revenu à la mode se défini par un accompagnement au poste de travail par ce que l’on appelle un référent FEST. La loi « Avenir professionnelle » du 5 septembre 2018 donne une place prépondérante à cette modalité. En effet, les opérateurs de compétences ont maintenant pour missions de promouvoir la FOAD et la FEST.

Bien que les contours de la FEST en entreprise soit encore assez flou, les décrets successifs apportent quelques indications sur la structure administrative de la FEST : elle devra s’inscrire dans un programme qui, lui-même, comportera des points d’échanges entre le référent et l’apprenant ainsi que des moments d’évaluations. A voir encore pour ce qui concerne les modalités économiques…

L’accompagnement pédagogique  enfin au cœur des dispositifs ?

La formation change de paradigme ! On passe d’une action de formation à une action de développement des compétences, de formation à apprentissage. Pour les organismes de formations et les entreprises cela change considérablement la donne. Une compétence se jugeant sur le poste de travail, il est important de diversifier, ou plutôt d’échelonner l’apprentissage au lieu de concentrer son action sur 2 jours de présentiels. Dans ce contexte l’accompagnement pédagogique, se veut être le liant qui structure l’action de formation. Bien que coûteux, nous devrons probablement passer par là pour voir des résultats positif dans l’apprentissage.

 

Paul-Augustin Dennery, Ingénieur pédagogique chez ELEGIA Formation