Formation #117000

Être Contrôleur de gestion

Ce stage n'a plus de session disponible et/ou est exclusivement réalisé en intra-entreprise pour une efficacité maximale.

Personnaliser le programme de cette formation pour qu'elle réponde aux spécificités de votre entreprise.

Vous souhaitez personnaliser le programme de cette formation pour qu'elle réponde aux spécificités de votre entreprise ? Demandez un devis.

Être Contrôleur de gestion 4 455 € HT Ajouter au panier Devis Intra

Faire parler les chiffres au service de la performance

Véritable courroie entre l’opérationnel et la Direction Générale, le Contrôleur de gestion exerce un contrôle permanent sur les budgets de l’entreprise. Il réalise des budgets prévisionnels et élabore les outils nécessaires au suivi des résultats. Il occupe une fonction stratégique dans l'entreprise. Le Contrôleur de gestion assiste les dirigeants pour le pilotage opérationnel et stratégique d'une unité ou de l'entreprise. Le cycle certifiant « Être Contrôleur de gestion » d'ELEGIA est centré sur les outils de pilotage du contrôle de gestion. Les participants apprendront à mettre en œuvre, à utiliser et optimiser les tableaux de bord, le reporting ou encore le processus budgétaire afin d’améliorer les performances économiques de leur entreprise

Objectifs

  • Déterminer des objectifs structurants et identifier des indicateurs pertinents
  • Analyser les performances, contrôler les résultats financiers et préconiser des actions correctives
  • Superviser le processus budgétaire et participer aux clôtures comptables
  • Agir sur la trésorerie en agissant sur ses composantes
  • S’assurer de la qualité du contrôle interne et proposer des actions d’améliorations
Programme

A. Contrôle de gestion : maîtriser les bases - Niveau 1 (3 jours)


1. Situer le contrôle de gestion dans l'organisation de l'entreprise


  • principales structures d'organisation, leurs évolutions
  • définition de la stratégie d'entreprise
  • rôle et missions du contrôle de gestion
  • impact du contrôle de gestion sur les autres fonctions de l'entreprise
  • impliquer les responsables opérationnels


Partage d'expériences : comment mettre en place une relation de confiance entre contrôle de gestion et services opérationnels ?
Cas pratique : traduire et modéliser les informations opérationnelles des services en données chiffrées exploitables par le contrôle de gestion

2. S'approprier les outils de gestion

  • mettre en œuvre une comptabilité analytique : charges par nature et charges par destination
  • système d'information de gestion
Cas pratique : imputer des charges à un produit/service

3. Suivre et analyser l'activité

  • types de coûts : fixes, variables, directs, indirects
  • logique des coûts complets
  • logique des coûts partiels
  • coût marginal
  • imputation rationnelle des charges fixes
  • méthode du Direct Costing : notion de marge sur coût variable et de seuil de rentabilité


Atelier « Analyse de l'activité » :
- calculer un coût complet (produit, prestation de services…)
- calculer et interpréter une marge sur coût variable et un seuil de rentabilité

4. Analyser la trésorerie

  • gérer le besoin en fonds de roulement (BFR) normatif
  • effectuer des prévisions glissantes de trésorerie
Cas pratique : construire un plan de trésorerie

5. Comprendre la procédure budgétaire

  • étapes du processus budgétaire
  • enchaînement des différents budgets
  • suivi budgétaire
  • responsabiliser les managers dans l'élaboration et la maîtrise de leur budget
Cas pratique : construire un budget d'unité opérationnelle

6. Concevoir et réaliser des tableaux de bord de gestion

  • objectif et contenu des tableaux
  • définir des indicateurs pertinents et des clignotants significatifs
Cas pratique : construire des tableaux de bord

B. Contrôle de gestion : perfectionnement - Niveau 2 (2 jours)
1. Le contrôle de gestion : lien entre stratégie et exploitation
  • développer la valeur ajoutée du contrôleur de gestion : compétences relationnelles et proactivité
  • identifier les besoins des clients internes
  • assurer la cohérence entre objectifs budgétaires et planification stratégique
Partage d'expériences : relations entre le contrôleur de gestion et les opérationnels
2. Méthode de création de valeur : évaluer les risques
  • déterminer les capitaux investis dans un projet : coût de l'investissement et valorisation du BFR associé
  • calculer le résultat économique
  • identifier les leviers pour améliorer le profit économique
  • prioriser, rationaliser et choisir les investissements en calculant les principaux critères de rentabilité (ROI, PAY-BACK, TRI)
Atelier « Évaluer les risques d'un projet » :
- comparer le résultat et le profit économique de deux projets
- calculer et simuler avec résultats et profits économiques différents (« pay back period », cash-flows actualisés, calcul de la VAN et du profit économique dégagé)
- choisir entre deux investissements
3. Analyser les résultats et la performance financière
  • analyser le chiffre d'affaires
  • analyser les marges brutes, incidences des mix produits, mix destinations…
  • analyser l'évolution de la trésorerie, du free cash-flow
Cas pratique : analyser des chiffres d'affaires, écarts volume, prix, mix produits, marges brutes
4. Mettre en place des outils d'analyse
  • tableau de bord : outil de pilotage et de décision
  • déterminer des indicateurs pertinents, cohérents et reflétant la performance
  • mettre en place le tableau de bord prospectif : le « balanced scorecard »
Cas pratique : choisir des indicateurs pour suivre une activité
5. Établir des reprévisions
  • réestimer le budget et animer la construction des forecasts
  • identifier les risques et opportunités pour assurer la projection de fin d'année
Cas pratique : élaborer une reprévision annuelle après la fin du trimestre 1
6. Vers un contrôle de gestion performant
  • rechercher les activités créatrices/destructrices de valeur
  • identifier et éliminer les coûts cachés
  • déterminer les leviers de performance
  • renforcer l'implication du contrôle de gestion auprès des opérationnels
Partage d'expériences : la capacité d'écoute et de communication du contrôleur de gestion

C. Budget : élaboration, négociation et suivi (2 jours)
1. S'approprier le processus budgétaire
  • cycle de gestion et horizons prévisionnels
  • étapes et intervenants de la procédure budgétaire
  • gestion du planning budgétaire
  • diagramme d'élaboration budgétaire
Autodiagnostic : décrire l'organisation du processus budgétaire de son entreprise et l'évaluer
2. Comprendre les différents budgets
  • budget commercial : techniques de prévision de ventes, plans d'actions commerciales
  • budget de production : définir et quantifier les ressources nécessaires, calculer les coûts standards
  • budget de frais généraux et fonctions support
  • budget des charges de personnel : effectifs et masse salariale
  • budget des investissements : recenser, hiérarchiser les investissements et les sélectionner selon les principaux critères (VAN, TRI, PAY-BACK…)
  • budget de synthèse : états financiers prévisionnels, budget de trésorerie pour simuler les flux de cash
Cas pratique : construire les différents budgets à partir d'un scénario d'entreprise
3. Négocier et faire valider son budget : facteurs de succès
  • argumenter et faire avaliser ses plans d'actions
  • organiser la consolidation budgétaire
  • procéder aux arbitrages et ajustements budgétaires
  • réaliser la mensualisation des budgets
Atelier « Présenter et négocier son budget » :
- présenter et argumenter ses plans d'actions à partir d'une version de budget
- proposer des arbitrages
4. Suivre et contrôler les écarts budgétaires
  • construire un budget flexible
  • connaître et maîtriser l'analyse des écarts
  • mettre en place les mesures correctives
  • effectuer des estimés périodiques, des prévisions glissantes afin de garantir l'atterrissage en fin d'année
Atelier « Suivre et contrôler son budget » :
- calculer et interpréter des écarts budgétaires
- proposer des plans d'actions correctives
- réaliser un réestimé

D. Concevoir un tableau de bord de gestion (2 jours)
1. Finalités d'un tableau de bord
  • rôle du tableau de bord dans le système de management d'une entreprise
  • recherche d'efficience et de performance
Partage d'expériences : les pratiques de pilotage dans les entreprises
2. Construire le tableau de bord
  • déterminer une démarche structurée et formalisée
  • définir les objectifs de l'organisation, de chaque département/service/unité de gestion
  • identifier les véritables leviers d'action et les variables à contrôler
Cas pratique : formaliser les objectifs d'un tableau de bord et identifier les variables d'actions
3. Choisir des indicateurs pertinents
  • définir les types d'indicateurs
  • identifier les indicateurs pertinents en fonction des besoins
  • construire, choisir et hiérarchiser les indicateurs appropriés
Cas pratique : identifier des indicateurs pour une activité, un service…
4. Organiser la collecte et la mise à jour des données
  • rechercher et collecter les informations utiles à l'élaboration des indicateurs
  • connaître le coût de l'information et la consolider
  • choisir la périodicité et effectuer les mises à jour du tableau de bord
  • définir des normes et des seuils d'alerte
  • formaliser la communication des informations
Cas pratique : construire un tableau de bord sous Excel©
5. Utiliser le tableau de bord comme outil de gestion et de communication
  • interpréter et réguler les écarts entre réalisé et prévu
  • définir des plans d'actions et identifier les acteurs du pilotage
  • utiliser le tableau de bord comme outil de dialogue et d'aide à la décision
  • renforcer les méthodes de pilotage et de contrôle de gestion dans les modes de management
Étude de cas : à partir d'un tableau de bord, interpréter les résultats et proposer des actions de suivi, l'utiliser pour animer une réunion
Points forts

Points forts

  • Cycle animé par des professionnels experts de la gestion
  • L'application mobile « Gestion du temps - Smart Coaching » accompagne les contrôleurs de gestion dans l’optimisation de leur organisation personnelle.
Public et prérequis

Public

Contrôleur de gestion nouvellement nommé - Responsable opérationnel accédant à la fonction de contrôleur de gestion dans une entreprise industrielle ou de services - Contrôleur de gestion récent dans la fonction et souhaitant renforcer ou valider ses pratiques Responsable administratif et financier, chef-comptable, comptable unique de PME Tout responsable opérationnel devant mettre en place un contrôle de gestion dans une unité

Prérequis

Aucun prérequis n'est nécessaire pour suivre ce cycle
Jusqu'a -30%
Devis personnalisé

Devis personnalisé

Être Contrôleur de gestion (ref :117000)

Agréé auprès du ministère du Travail
pour les informations CE (arrêté n°99-469 du 29/03/99)

Agréé auprès du Préfet de Région pour
les formations CHSCT (arrêté n°2003-2254 du 28/10/03)

Consultants en formations certifiés
Kirkpatrick four levels°niveau bronze