Formation - Être Contrôleur de gestion

Faire parler les chiffres au service de la performance
#117000
9 jours

Vous souhaitez personnaliser le programme de cette formation pour qu'elle réponde aux spécificités de votre entreprise? Demandez un devis.

Obtenez votre devis personnalisé
Véritable courroie entre l’opérationnel et la Direction Générale, le Contrôleur de gestion exerce un contrôle permanent sur les budgets de l’entreprise. Il réalise des budgets prévisionnels et élabore les outils nécessaires au suivi des résultats.Il occupe une fonction stratégique dans l'entreprise. Le Contrôleur de gestion assiste les dirigeants pour le pilotage opérationnel et stratégique d'une unité ou de l'entreprise.Le cycle certifiant « Être Contrôleur de gestion » d'ELEGIA est centré sur les outils de pilotage du contrôle de gestion. Les participants apprendront à mettre en œuvre, à utiliser et optimiser les tableaux de bord, le reporting ou encore le processus budgétaire afin d’améliorer les performances économiques de leur entreprise

Objectifs de la formation

  • Déterminer des objectifs structurants et identifier des indicateurs pertinents
  • Analyser les performances, contrôler les résultats financiers et préconiser des actions correctives
  • Superviser le processus budgétaire et participer aux clôtures comptables
  • Agir sur la trésorerie en agissant sur ses composantes
  • S’assurer de la qualité du contrôle interne et proposer des actions d’améliorations

Programme de la formation

4 parties
9 jours

A. Contrôle de gestion : maîtriser les bases
niveau 1

Situer le contrôle de gestion dans l'organisation de l'entreprise
  • comprendre le cycle de gestion de l'entreprise
  • définition de la stratégie d'entreprise : les objectifs de performance et le business model de l'entreprise
  • rôle et principales missions du contrôle de gestion, les évolutions du métier en cours et à venir
  • impact du contrôle de gestion sur les autres fonctions de l'entreprise
  • impliquer et responsabiliser les différents managers opérationnels, fonction support…
Partage d'expériences : comment mettre en place et développer une relation de confiance entre le contrôle de gestion et les services opérationnels ?
Cas pratique : traduire et modéliser les informations opérationnelles des services en données chiffrées exploitables par le contrôle de gestion
S'approprier les outils de gestion
  • mettre en œuvre une comptabilité analytique : charges par nature et charges par destination
  • maîtriser le système d'information de gestion
Cas pratique : imputer des charges à un produit/service/projet
Suivre et analyser l'activité
  • types de coûts : fixes, variables, directs, indirects
  • logique des coûts complets : répartition des charges indirectes
  • logique des coûts partiels : notion de marge contributive
  • approche du coût marginal
  • imputation rationnelle des charges fixes : notion de sous-activité/suractivité
  • méthode du direct costing : notion de marge sur coût variable et de seuil de rentabilité
Atelier « Analyse de l'activité » d'une entreprise :
- calculer un coût complet (produit, prestation de services…)
- calculer et interpréter une marge sur coût variable et un seuil de rentabilité
Comprendre la procédure budgétaire
  • différents centres de responsabilités
  • étapes du processus budgétaire
  • positionnement et enchaînement des différents budgets
  • suivi et contrôle du budget
  • responsabiliser les managers dans l'élaboration et la maîtrise de leur budget
Cas pratique : construire le budget d'unité opérationnelle
Concevoir et réaliser des tableaux de bord de gestion
  • objectif et contenu d'un tableau de bord
  • définir des indicateurs pertinents et des clignotants
Cas pratique : déterminer des indicateurs pour un type de tableau de bord

B. Contrôle de gestion : perfectionnement
niveau 2

Le contrôle de gestion : lien entre stratégie et exploitation
  • développer la valeur ajoutée du contrôleur de gestion : compétences relationnelles et proactivité
  • identifier les besoins des clients internes
  • assurer la cohérence entre objectifs budgétaires et planification stratégique
Partage d'expériences : relations entre le contrôleur de gestion et les opérationnels
Méthode de création de valeur : évaluer les risques
  • déterminer les capitaux investis dans un projet : coût de l'investissement et valorisation du BFR associé
  • calculer le résultat économique
  • identifier les leviers pour améliorer le profit économique
  • prioriser, rationaliser et choisir les investissements en calculant les principaux critères de rentabilité (ROI, pay-back, TRI)
Atelier « Évaluer les risques d'un projet » :
- comparer le résultat et le profit économique de deux projets
- calculer et simuler avec résultats et profits économiques différents (« pay-back period », cash-flows actualisés, calcul de la VAN et du profit économique dégagé)
- choisir entre deux investissements
Analyser les résultats et la performance financière
  • analyser le chiffre d'affaires
  • analyser les marges brutes, incidences des mix produits, mix destinations…
  • mesurer l'impact des investissements sur les résultats
  • analyser l'évolution de la trésorerie, du free cash-flow
Cas pratique : analyser des chiffres d'affaires, des écarts volume, des prix, des mix produits, des marges brutes
Mettre en place des outils d'analyse
  • mesurer et piloter les coûts pour améliorer la compétitivité : rechercher les activités créatrices/destructrices de valeur
  • mettre en œuvre la méthode ABC/ABM
  • savoir positionner et sélectionner les meilleures méthodes de calcul de coûts
  • pérenniser le pilotage et l’optimisation des coûts
Cas pratique : proposer des actions pour optimiser les coûts de l’entreprise et créer des indicateurs
Établir des reprévisions
  • réestimer le budget et animer la construction des forecasts
  • identifier les risques et opportunités pour assurer la projection de fin d'année
Cas pratique : élaborer une reprévision annuelle après la fin du trimestre 1
Vers un contrôle de gestion performant
  • comprendre les enjeux économiques et financiers du pilotage par le cash
  • identifier et mettre en œuvre avec les opérationnels des leviers d'optimisation de cash
Cas pratique : donner des exemples pour chaque entreprise d’actions permettant d’optimiser le cash

C. Budget : élaboration, négociation et suivi
2 jours

S'approprier le processus budgétaire
  • cycle de gestion
  • les phases prévisionnelles et le réalisé
  • étapes et intervenants de la procédure budgétaire
  • gestion du planning budgétaire
Autodiagnostic : décrire l'organisation du processus budgétaire de son entreprise et l'évaluer
Comprendre la construction des différents budgets
  • diagramme d'élaboration budgétaire
  • budget commercial : techniques de prévision de ventes, plans d'actions commerciales
  • budget de production : définir et quantifier les ressources nécessaires, calculer les coûts standards
  • budget de frais généraux et fonctions support
  • budget des charges de personnel : effectifs et masse salariale
  • budget des investissements : recenser, hiérarchiser les investissements et les sélectionner selon les principaux critères (VAN, TRI, pay-back…)
  • budget de synthèse : états financiers prévisionnels, budget de trésorerie pour simuler les flux de cash
Cas pratique : construire les différents budgets et le compte de résultat prévisionnel à partir d'un scénario d'entreprise
Négocier et faire valider son budget : facteurs de succès
  • argumenter et faire avaliser ses plans d'actions
  • organiser la consolidation budgétaire
  • procéder aux arbitrages et ajustements budgétaires
  • réaliser la mensualisation, la trimestrialisation des budgets
Atelier « Présenter et négocier son budget » :
- élaborer et argumenter ses plans d'actions à partir d'une version de budget
- proposer des arbitrages
Suivre et contrôler les écarts budgétaires
  • construire un budget flexible
  • connaître et maîtriser l'analyse des écarts
  • mettre en place les mesures correctives
  • effectuer des estimés périodiques, des prévisions glissantes afin de garantir l'atterrissage en fin d'année
Atelier « Suivre et contrôler son budget » :
- calculer et interpréter des écarts budgétaires
- proposer des plans d'actions correctives
- réaliser un réestimé selon des hypothèses données

D. Concevoir un tableau de bord de gestion
2 jours

Finalités d'un tableau de bord
  • rôle du tableau de bord dans le système de pilotage de la performance
  • objectifs du tableau de bord
Partage d'expériences : les pratiques de pilotage dans les entreprises
Concevoir le tableau de bord
  • déterminer une démarche structurée et formalisée
  • définir les objectifs de l'organisation, de chaque département/service/unité de gestion/BU
  • identifier les véritables leviers d'action et les variables à contrôler
Cas pratique : formaliser les objectifs d'un tableau de bord et identifier les variables d'actions
Choisir des indicateurs pertinents
  • définir les types d'indicateurs
  • identifier les indicateurs pertinents en fonction des besoins des destinataires
  • construire, choisir et hiérarchiser les indicateurs appropriés
Cas pratique : identifier des indicateurs pour une activité, un service, un projet…
Organiser la collecte et la mise à jour des données
  • rechercher et collecter les informations utiles à l'élaboration des indicateurs
  • connaître le coût de l'information et la consolider
  • choisir la périodicité et effectuer les mises à jour du tableau de bord
  • définir des normes et des seuils d'alerte
  • formaliser la communication des informations
Cas pratique : construire un tableau de bord à partir de données des stagiaires ou fournies par le formateur
Utiliser le tableau de bord comme outil de gestion et de communication
  • interpréter et réguler les écarts entre réalisé et prévu
  • définir des plans d'actions et identifier les acteurs du pilotage
  • utiliser le tableau de bord comme outil de dialogue et d'aide à la décision avec les différents interlocuteurs
  • renforcer les méthodes de pilotage et de contrôle de gestion dans les modes de management
Étude de cas : en simulant une situation lors d'un jeu de rôles, présenter les indicateurs d'un tableau de bord et proposer des plans d'actions

Points forts de la formation

  • Cycle animé par des professionnels experts de la gestion
  • L'application mobile « Gestion du temps - Smart Coaching » accompagne les contrôleurs de gestion dans l’optimisation de leur organisation personnelle

A qui s’adresse la formation

  • Contrôleurs de gestion nouvellement nommés
  • Responsables opérationnels accédant à la fonction de contrôleur de gestion dans une entreprise industrielle ou de services
  • Contrôleurs de gestion récents dans la fonction et souhaitant renforcer ou valider ses pratiques
  • Responsables administratifs et financiers
  • Chefs-comptables
  • Comptables uniques de PME
  • Tout Responsable opérationnel devant mettre en place un contrôle de gestion dans une unité
Aucun prérequis n'est nécessaire pour suivre ce cycle

Formateurs de la formation

Catherine LEVY

Catherine LEVY

Titulaire du DSCG, elle a été responsable de contrôle de gestion dans des groupes français et internationaux, a mené des missions d'expertise comptable et d'audit pour des cabinets d'audit. Ses connaissances actualisées des pratiques du contrôle de gestion et son approche pédagogique sont des atouts appréciés par les participants.

Jean-Charles DELACOURT

Jean-Charles DELACOURT

Cofondateur d’un cabinet de conseil, spécialisé dans le pilotage des fonctions administratives et financières des entreprises, il a auparavant encadré de nombreuses missions d’audit et de conseil auprès de grands groupes français et étrangers. Son approche progressive et pédagogique de la gestion et sa capacité de s’adresser tant à un public d’experts que de néophytes offrent un cadre idéal pour s’approprier efficacement les outils comptables et financiers.

Financement de la formation

Vous êtes salarié(e) d’entreprise ? Vous pouvez vous faire financer votre formation par le plan de développement des compétences de votre entreprise (ex- plan de formation) :
 
Le plan de développement des compétences, c’est l’ensemble des actions de formation établi à l’initiative de l’employeur  dans le cadre de la politique de ressources humaines de l’entreprise. Il est annuel et s’élabore généralement en fin d’année. D’après la loi du 5 septembre 2018 « pour la liberté de choisir son avenir professionnel », l’action de formation est désormais définie comme « un parcours pédagogique permettant d'atteindre un objectif professionnel ». De nouvelles actions de formation font ainsi partie de cette définition comme : le tutorat, le coaching, l’AFEST, le MOOC, le mentoring…
 
Tous les salariés de l’entreprise peuvent être concernés par le plan de développement des compétences, quelle que soit la nature, la durée de leur contrat ou leur ancienneté.
 
L’OPCO gère, généralement, les dépenses liées aux coûts pédagogiques, rémunérations et allocations formation, transport, repas et hébergement. Suite à la réforme de la formation 2018, les missions des OPCO vont être redéfinies d’ici 2021.
 
N’hésitez pas à vous rapprocher de votre service RH/ formation pour plus d’informations sur les prises en charge possibles.
 
Si vous ne connaissez pas votre OPCO, vous pouvez vous rendre sur le site du ministère du travail en suivant ce lien.

Avis sur la formation

avis vérifiés
4/5
1 avis
0%
100%
0%
0%
0%
18 000 stagiaires formés cette année
97% de satisfaction
70 000 références clients

Agréé auprès du ministère du Travail
pour les informations CE (arrêté n°99-469 du 29/03/99)

Agréé auprès du Préfet de Région pour
les formations CHSCT (arrêté n°2003-2254 du 28/10/03)

Consultants en formations certifiés
Kirkpatrick four levels°niveau bronze

Programme formation

Renseignez votre adresse e-mail pour recevoir le programme de la formation

Je note que les informations recueillies par ELEGIA Formation, membre du groupe ELS à partir de ce formulaire, sont nécessaires au traitement de ma demande.En soumettant ce formulaire, j'accepte que le groupe ELS collecte et utilise les données personnelles que je viens de renseigner dans ce formulaire, dans le but de gérer mes demandes, commandes et abonnements et de constituer un fichier clientèle.
Conformément au Règlement Général sur la Protection des Données, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, de portabilité, d'effacement de vos données à caractère personnel, et d'un droit d'opposition et de limitation du traitement de vos données.Vous pouvez exercer ces droits en nous contactant, à l'adresse suivante : privacyformation@lefebvre-sarrut.eu.Vous disposez également du droit d'introduire une réclamation auprès de la CNIL.Pour en savoir plus sur le traitement de vos données à caractère personnel, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.