Formation - Être Responsable d'un système de management intégré QSE

Piloter l'amélioration continue du management QSE
#117005
8 jours

8 jours

4 310€ HT

20 à 30% de remise groupée

Vous souhaitez personnaliser le programme de cette formation pour qu'elle réponde aux spécificités de votre entreprise ?

Obtenez votre devis personnalisé
L'amélioration de la qualité, la prévention des risques professionnels et la préservation de l'environnement sont trois préoccupations majeures pour l'entreprise. Facilité par l'entrée en vigueur de la norme ISO 45001 pour la santé-sécurité, le pilotage intégré des trois systèmes de management QSE doit être assuré par un Responsable QSE efficace. Celui-ci a notamment pour mission de concevoir et décliner le plan d'actions et les démarches qualité, hygiène, sécurité et environnement. Il élabore ou fait évoluer les référentiels, procédures et consignes QSE et contrôle leur application. Il est également chargé de sensibiliser et former le personnel à la démarche QSE et à la prévention des risques. Responsable du suivi et du contrôle de la conformité, il identifie et analyse les dysfonctionnements et les non-conformités, diagnostique les causes, définit les actions correctives et détermine les évolutions ou améliorations à apporter à l'activité. Il doit, à tout moment, faire preuve de pédagogie et d'un sens aiguisé de la communication. Le cycle professionnel « Être Responsable d'un système de management intégré QSE » d'ELEGIA répond à l'ensemble des besoins du futur Responsable QSE en lui apportant les méthodes et outils indispensables au pilotage d'un système de management QSE performant.

Objectifs de la formation

  • Maîtriser les rôles, missions et responsabilités d’un Responsable des systèmes de management QSE (qualité, santé-sécurité au travail et environnement)
  • Organiser sa veille réglementaire et éviter les non-conformités
  • Maîtriser les exigences des trois référentiels (ISO 14001, ISO 9001 et OHSAS 18001/ISO 45001) et piloter efficacement un système de management intégré
  • Évaluer les performances de sa démarche grâce aux audits internes QSE, communiquer au quotidien et gérer efficacement les situations de crise

Programme de la formation

8 jours

A. Veille réglementaire QSE : méthode pour construire son référentiel
2 jours

Veille réglementaire : de quoi parle-t-on ?
  • processus de veille réglementaire dans l'entreprise : sélectionner les textes, informer sur la réglementation, évaluer la conformité de l’entreprise
  • mieux la définir pour optimiser son temps : quels objectifs opérationnels pour la veille réglementaire ?
  • champ d’application de la veille réglementaire QSE : quels textes suivre ?
  • rôles du chargé de veille réglementaire
Atelier « Adapter sa veille réglementaire » :
- plan d'actions : définir les objectifs opérationnels de sa veille et son champ d’application
- partage d'expériences : échanges sur les rôles du chargé de veille réglementaire dans l'entreprise
Sélectionner les textes applicables
  • structure du droit français et son articulation avec le droit européen pour les non-juristes
  • qu’est-ce qu’un code, un décret, un arrêté, un règlement, une norme, une directive ?
  • hiérarchie des textes
  • où trouver les textes ? sources officielles ou non
Atelier « Orienter ses recherches » :
- construction d'outil (check-list) : identifier, lister les textes applicables à un thème réglementaire donné
- partage de pratiques : échanger sur les diverses sources d’information utilisées
Définir la structure optimale de son référentiel
  • identifier les personnes dans l’entreprise chargées d'appliquer la réglementation
  • quels textes conserver et comment les suivre ? gérer les modifications
  • quel support pour un référentiel réglementaire efficace et pratique ? (tableur, logiciel spécifique…)
  • comment gérer le temps dédié à la veille ?
Atelier « Créer son référentiel réglementaire » :
- construction d'outil : élaborer la structure de référentiel réglementaire adaptée à son entreprise
- partage d'expériences : dialoguer sur les moyens informatiques, avantages et inconvénients
Évaluer sa conformité réglementaire de l’entreprise
  • comment mettre en œuvre la démarche d'évaluation de la conformité dans l'entreprise ?
  • hiérarchiser les risques liés aux non-conformités identifiées et les actions associées
  • responsabilités en matière de QSE : qui met en œuvre les actions ?
  • rendre compte à la direction, planifier la mise en conformité
Atelier « Préparer l’évaluation de conformité » :
- étude de cas : récupérer un texte et le préparer pour l'évaluation de conformité
- partage de pratiques : échanger sur les modalités pratiques de l'évaluation de conformité, avantages et inconvénients
Se maintenir à jour
  • suivre les modifications des textes sélectionnés
  • identifier les nouveaux textes à intégrer
  • réévaluer la conformité et tenir compte des actions engagées
  • suivre les changements en interne : modification, ajout, suppression d'activités et de matériels
  • diffuser l'information réglementaire
Cas pratique : identifier les outils d'une veille quotidienne efficace et s'organiser

B. Management intégré QSE : principes et exigences des référentiels ISO 14001, ISO 9001 et ISO 45001
2 jours

Avoir conscience des enjeux et intérêts des systèmes intégrés
  • enjeux économiques et humains
  • principes de précaution et prescriptions réglementaires ; responsabilités et délégations de pouvoirs
  • amélioration continue
  • intégrer la politique QSE dans son organisation
Comprendre l'approche processus
  • cartographie et management des processus
  • définition d'un processus et différences entre processus et procédures
Identifier les exigences des référentiels et les principes communs
  • présentation des normes ISO 9001, ISO 14001 et ISO 45001
  • intégration de la nouvelle structure des normes dite HLS (high level structure)
  • analyse du contexte de l'organisme, des enjeux et des parties intéressées
  • analyse des risques en partant de l'approche processus
  • approche PDCA de management et de maîtrise des processus
  • renforcement du lien de conformité
  • identification des risques/opportunités
  • notions de résultats, amélioration et efficacité, évaluation des performances
  • notion de leadership
  • communication en interne et externe
Cas pratique : rapprocher les exigences des référentiels aux actions à mener
Intégrer les systèmes de management (SMI, SMQSE)
  • principes et modalités de déploiement d’un SMI (système de management intégré)
  • lignes directrices pour l’intégration du management
  • bonnes pratiques et retour d’expériences, exemples de méthodes de mise en place par étape
  • s’inscrire dans un système de reconnaissance : la certification
Atelier « Élaborer un SMI » :
- rédiger une politique intégrée QSE
- définir les objectifs et cibles d'un SMI
- représenter la cartographie des processus
Utiliser les référentiels comme outils méthodologiques et optimiser son SMI
  • assurer l'amélioration continue de ses performances qualité, environnement et sécurité
  • s'adapter aux ressources : une planification étalée dans le temps
  • impliquer chacun par une approche transversale globale à l'entreprise
  • comprendre les évolutions entre les différentes versions des référentiels
Partage d’expériences : échanges sur la construction des systèmes intégrés dans les entreprises des participants

C. Audit interne QSE : évaluer un système de management intégré
2 jours

Planifier l'audit interne et en connaître les enjeux
  • définition et objectifs d’un audit interne selon la norme ISO 19011
  • rôles et responsabilités des acteurs
  • étapes de l’audit
  • planning d'audits : programmation et déclenchement de l'audit
Préparer l'audit
  • désignation des auditeurs : qui peut auditer quoi ?
  • détermination du périmètre et du champ d'audit : clauses communes QSE, clauses spécifiques à chaque référentiel
  • collecte et analyse des documents
  • préparation du plan d'audit
  • élaboration des documents d'aide à l'audit intégré et questionnaires spécifiques
Réaliser l'audit interne QSE
  • animer la réunion d'ouverture
  • se répartir les tâches de l'audit
  • conduire les entretiens
  • identifier les écarts
  • préparer et animer la réunion de clôture
Auditeurs et audités, les comportements efficaces
  • bien communiquer sur son rôle et sa mission
  • développer sa capacité d'écoute
  • favoriser la coopération par ses attitudes
  • adapter son langage à ses interlocuteurs et savoir réagir face à des comportements de méfiance, diversions, rétention d'informations
  • prévenir et désamorcer les conflits potentiels
L'audit, source d'amélioration continue
  • mesurer et formaliser les écarts
  • rapport d'audit : contenu, rédaction, enregistrement et diffusion
  • définition et planification des actions correctives
  • suivi de leur mise en œuvre
  • prendre du recul sur sa méthode d'audit : indicateurs, mesure de la satisfaction et exploitation des retours d'expériences
Atelier fil rouge « Réaliser un audit interne QSE » : tout au long de la formation, les participants déroulent le processus d'audit interne à partir d'un cas concret
- cas pratique : élaborer le programme d'audit
- construction d'outils (fiches et check-list) : préparer l’audit - collecter et analyser les documents, préparer le plan d'audit et les interviews, construire des supports d'audit (questionnaires, check-list…)
- jeux de rôle (vidéos de mise en situation) : réaliser un audit interne. Les participants se répartissent les rôles d’auditeurs et d’audités et travaillent sur les étapes clés de la réalisation de l'audit interne QSE (animer la réunion d'ouverture, conduire les entretiens, préparer et animer la réunion de clôture)
- cas pratique : rédiger le compte-rendu d’audit et identifier les actions correctives
- partage d’expériences : bonnes pratiques, difficultés ou conflits que les participants peuvent rencontrer lors des audits

D. Communication et gestion de crise QSE : méthode et outils pour répondre à ses obligations
2 jours

Respecter les exigences légales et liées aux référentiels
  • exigences légales en matière d'information
  • sensibilisation du personnel et communication : exigences des référentiels QSE
Quelle communication pour quel public ? Les objectifs de la communication QSE
  • interlocuteurs : services internes, fournisseurs, autorités, services publics, plaintes de riverains et associations
  • quels sont les messages à faire passer en fonction des acteurs ?
  • modes de communication
  • quand communiquer et à quelle fréquence ?
Cas pratique : établir la trame de son plan de communication, vers qui communiquer et avec quels objectifs ?
Mettre en œuvre des outils de communication interne
  • interlocuteurs internes : direction, managers, salariés, représentants du personnel
  • rédiger des newsletters, flashs QSE, livrets d'accueil
  • conduire des réunions terrain, établir des tableaux de bord
  • organiser des séminaires, jeux et challenges : dynamiser et fédérer les équipes
  • recueillir les suggestions
  • savoir animer, sensibiliser et impliquer
Atelier « Communiquer en interne » :
- étude de cas : exemples de supports de communication
- construction d'outil : élaborer les outils de communication propres aux participants selon leurs problématiques et leurs systèmes QSE
- plan d'actions : préparer un plan d'actions de communication interne
Communiquer en externe : adapter son discours et faire accepter l'activité de l'entreprise
  • interlocuteurs externes : autorités (DREAL, inspection du travail…), services publics (mairie, département, région, SDIS…), public (riverains, associations, écoles…), fournisseurs
  • créer ses outils de communication : articles de journaux, réunions de travail, visite de l'entreprise
  • savoir convaincre, rassurer et donner confiance
Atelier « Communiquer à l'externe » :
- étude de cas : exemples de supports de communication
- construction d'outil : élaborer les outils de communication propres aux participants selon leurs problématiques et leurs systèmes QSE
- plan d'actions : préparer un plan d'actions de communication externe
Organiser la communication en situation d’urgence : gestion d’une crise QSE
  • identifier et évaluer une situation de crise
  • anticiper les actions des parties prenantes : analyse des comportements, attentes des victimes, riverains, médias, associations et pouvoirs publics
  • identifier les stratégies de réponses envisageables en fonction du type de crise
  • manuel de crise et plan de continuité de l'entreprise
  • mettre en œuvre sa communication de crise : constitution d'une cellule de crise, actions des parties prenantes – identification des actions clés et des conduites à tenir, élaboration des messages et outils de communication
Jeux de rôle « Réagir face à une situation de crise » (travail collectif) : les participants sont mis en situation de gestion de crise et chargés de mettre en œuvre une communication adaptée
Étude de cas : analyser des crises particulières (Erika, tempête de 1999, AZF, crise qualité dans l'agroalimentaire, accidents du travail, suicides au travail)
Évaluer l'efficacité des actions de communication
  • audits internes
  • enregistrement des résultats : indicateurs QSE
Cas pratique : entraînement en situation d'urgence
Partage de pratiques : échanges sur les différentes méthodes d’évaluation des actions de communication et le choix d’indicateurs pertinents dans les entreprises des participants

Points forts de la formation

  • Animation des modules sur les normes et l’audit interne QSE par des formateurs consultants experts en management QSE, auditeurs de certification sur les trois référentiels (ISO 14001, ISO 9001 et OHSAS 18001/ISO 45001)
  • Remise d’outils opérationnels et construction des outils propres aux participants afin de faciliter leur prise de fonction
  • Abonnement de trois mois à ActuEL-HSE.fr des Éditions Législatives, premier quotidien en ligne dédié aux responsables HSE, pour faire le point sur l’actualité opérationnelle technique et juridique du métier

A qui s’adresse la formation

  • Futurs Responsables QSE, HSE, QHSE ou SSE
  • Responsables QSE, HSE, QHSE ou SSE déjà en poste désirant valoriser leurs compétences
Aucun prérequis n'est nécessaire

Parmi les formateurs

Christel MONAR

Christel MONAR

Juriste de formation, consultante en réglementation environnementale et en prévention des risques, elle accompagne les entreprises dans la mise en ½uvre de la réglementation et le management QSE. Sa pédagogie offre aux participants une vision très opérationnelle de la gestion des risques et des démarches QSE.

Valérie GUILLET

Valérie GUILLET

Ingénieur agronome, elle a été coordinatrice HSE d'un groupe avant de devenir consultante pour accompagner la mise en place de systèmes de management QSE. Sa pratique de la réglementation, son approche pédagogique et structurée permettent aux participants d'aborder le pilotage des démarches QSE de manière opérationnelle et progressive.

Financement de la formation

Vous êtes salarié(e) d’entreprise ? Vous pouvez vous faire financer votre formation par le plan de développement des compétences de votre entreprise (ex- plan de formation) :
 
Le plan de développement des compétences, c’est l’ensemble des actions de formation établi à l’initiative de l’employeur  dans le cadre de la politique de ressources humaines de l’entreprise. Il est annuel et s’élabore généralement en fin d’année. D’après la loi du 5 septembre 2018 « pour la liberté de choisir son avenir professionnel », l’action de formation est désormais définie comme « un parcours pédagogique permettant d'atteindre un objectif professionnel ». De nouvelles actions de formation font ainsi partie de cette définition comme : le tutorat, le coaching, l’AFEST, le MOOC, le mentoring…
 
Tous les salariés de l’entreprise peuvent être concernés par le plan de développement des compétences, quelle que soit la nature, la durée de leur contrat ou leur ancienneté.
 
L’OPCO gère, généralement, les dépenses liées aux coûts pédagogiques, rémunérations et allocations formation, transport, repas et hébergement. Suite à la réforme de la formation 2018, les missions des OPCO vont être redéfinies d’ici 2021.
 
N’hésitez pas à vous rapprocher de votre service RH/ formation pour plus d’informations sur les prises en charge possibles.
 
Si vous ne connaissez pas votre OPCO, vous pouvez vous rendre sur le site du ministère du travail en suivant ce lien.

Avis sur la formation

avis vérifiés
5/5
10 avis
100%
0%
0%
0%
0%
5/5
5
JOSY R.
28 sep 2018
Petit bémol lié à l'inscription et communication des identifiants (erreur adresse email)
Voir 1 commentaire
18 000 stagiaires formés cette année
97% de satisfaction
70 000 références clients

Agréé auprès du ministère du Travail
pour les informations CE (arrêté n°99-469 du 29/03/99)

Agréé auprès du Préfet de Région pour
les formations CHSCT (arrêté n°2003-2254 du 28/10/03)

Consultants en formations certifiés
Kirkpatrick four levels°niveau bronze

Programme formation

Renseignez votre adresse e-mail pour recevoir le programme de la formation

Je note que les informations recueillies par ELEGIA Formation, membre du groupe ELS à partir de ce formulaire, sont nécessaires au traitement de ma demande.En soumettant ce formulaire, j'accepte que le groupe ELS collecte et utilise les données personnelles que je viens de renseigner dans ce formulaire, dans le but de gérer mes demandes, commandes et abonnements et de constituer un fichier clientèle.
Conformément au Règlement Général sur la Protection des Données, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, de portabilité, d'effacement de vos données à caractère personnel, et d'un droit d'opposition et de limitation du traitement de vos données.Vous pouvez exercer ces droits en nous contactant, à l'adresse suivante : privacyformation@lefebvre-sarrut.eu.Vous disposez également du droit d'introduire une réclamation auprès de la CNIL.Pour en savoir plus sur le traitement de vos données à caractère personnel, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.