Formation - Performance énergétique du parc immobilier

Energie et environnement : optimiser la gestion énergétique des bâtiments
#514112
2 jours
  • intra

Vous souhaitez personnaliser le programme de cette formation pour qu'elle réponde aux spécificités de votre entreprise ?

Obtenez votre devis personnalisé
Enjeu environnemental majeur, la consommation énergétique des bâtiments fait désormais partie des critères pris en considération pour évaluer leur valeur. Les coûts générés par la mauvaise performance énergétique d'un bien immobilier peuvent en effet s'avérer colossaux. La formation « Performance énergétique du parc immobilier » d'ELEGIA permet de maîtriser la réglementation applicable en la matière ainsi que les éléments d'un bilan énergétique complet adin d'optimiser la gestion énergétique de ses biens immobiliers.

Objectifs de la formation

  • Se repérer au sein des réglementations et des techniques visant à limiter les consommations d'énergie
  • Optimiser la performance énergétique des bâtiments
  • Maîtriser les coûts pour s'assurer d'une bonne gestion de son patrimoine

Programme de la formation

Prendre conscience des enjeux énergétiques et climatiques
  • aperçu global des enjeux énergétiques et climatiques : droit international, Accord de Paris, droit européen et paquet climat-énergie, droit français (lois Grenelle, DDADUE, Duflot, ALUR et loi sur la transition énergétique)
  • identifier les obligations issues du Code de l’énergie, du Code de la construction et de l’habitation et du Code de l’urbanisme
  • se repérer au sein d'un vocabulaire technique et juridique : glossaire
  • importance d'une bonne gestion énergétique du patrimoine existant
  • réglementation pour le neuf et l’existant (RT 2012, diagnostic de performance énergétique (DPE), contrat de performance énergétique, audit énergétique)
  • impacts du Grenelle de l'environnement et de la loi sur la transition énergétique
  • développement des smart grids et territoires à énergie positive (TEPOS) : vers des îlots de bâtiments autonomes et performants (autoconsommation/autoproduction)
  • apports de la directive efficacité énergétique de 2012
  • quels sont les labels et certifications ? comprendre le nouveau label « Énergie-Carbone » (label E+C-) avec la prise en compte du carbone et de l'analyse du cycle de vie (ACV) du bâtiment
  • focus sur l’audit énergétique : quelles obligations, quelles pratiques ?
  • obligation de rénovation : point sur la parution du décret tertiaire (n° 2017-918 du 9 mai 2017, relatif aux obligations d'amélioration de la performance énergétique dans les bâtiments existants à usage tertiaire) ; travaux embarqués
  • certificats d’économies d’énergie (CEE) : fin de la troisième période et lancement de la quatrième période, point fiscalité (crédit d’impôt transition énergétique (CITE)
  • plan de rénovation énergétique des bâtiments
  • loi ELAN
Enjeux contractuels et opérationnels de terrain de la gestion énergétique des bâtiments
  • gestion technique énergétique du bâtiment (GTEB) : données et bâtiment intelligent
  • calcul des charges dans les bâtiments
  • impacts des charges sur les évolutions technologiques
  • quels sont les leviers d'optimisation des coûts ?
  • effectivité pour la garantie de performance : rendre effectives les garanties contractuelles d’exploitation-maintenance, maintenance préventive et curative des équipements dans la durée, rectification des écarts de performance
  • quel financement ? exemple du contrat de performance énergétique et du tiers-financement
  • production d’énergies renouvelables : quel mode de production/injection dans le réseau ou autoconsommation/autoproduction ? quels dispositifs de soutien (tarifs d’achat des énergies renouvelables/complément de rémunération, garantie de capacité et prime d’effacement) ?
  • mesure de la performance environnementale des bâtiments dans la gestion d’actifs immobiliers
  • carnet numérique
  • développements de la communication environnementale autour de l’immeuble : perspectives de la RSE, l’ISR et la valeur verte
Partage de pratiques : échanges sur les problématiques de performance énergétique des participants
Composants d'un bilan énergétique complet
  • appports de la loi ELAN et fiabilisation du diagnostic de performance énergétique (DPE)
  • choix du diagnosticien
  • choisir le diagnostic : bilan énergétique, bilan des gaz à effet de serre (BGES)
  • notions de base en thermique du bâtiment ; apports et déperditions
  • autres outils d’audit préalable du patrimoine, études et actions sur le bâti et/ou sur les équipements : travaux sur l'enveloppe, investissements en matériels, services ponctuels (formation des usagers)
  • outils d'aide à la décision
  • ADEME (subventions, conseils…) ; espace Info-Énergie
Partage d'expériences : tout au long de la formation, des présentations de cas concrets illustrent le discours du formateur et apportent aux participants un éclairage juridique et technique concret

Points forts de la formation

  • Identification des objectifs de l'entreprise
  • Recueil des attentes opérationnelles des participants
  • Conception d'un déroulé pédagogique sur mesure
  • Construction de cas pratiques inspirés du contexte professionnel des participants
  • Élaboration d'une documentation pédagogique spécifique

A qui s’adresse la formation

  • Responsables du patrimoine
  • Responsables maintenance et services généraux
  • Administrateurs de biens
  • Facility Managers
  • Syndics
  • Responsables de la maîtrise d'ouvrage
  • Architectes
  • Ingénieurs
  • Toute personne chargée des problématiques énergétiques d'un bâtiment
Aucun prérequis n'est nécessaire

Financement de la formation

Vous êtes salarié(e) d’entreprise ? Vous pouvez vous faire financer votre formation par le plan de développement des compétences de votre entreprise (ex- plan de formation) :
 
Le plan de développement des compétences, c’est l’ensemble des actions de formation établi à l’initiative de l’employeur  dans le cadre de la politique de ressources humaines de l’entreprise. Il est annuel et s’élabore généralement en fin d’année. D’après la loi du 5 septembre 2018 « pour la liberté de choisir son avenir professionnel », l’action de formation est désormais définie comme « un parcours pédagogique permettant d'atteindre un objectif professionnel ». De nouvelles actions de formation font ainsi partie de cette définition comme : le tutorat, le coaching, l’AFEST, le MOOC, le mentoring…
 
Tous les salariés de l’entreprise peuvent être concernés par le plan de développement des compétences, quelle que soit la nature, la durée de leur contrat ou leur ancienneté.
 
L’OPCO gère, généralement, les dépenses liées aux coûts pédagogiques, rémunérations et allocations formation, transport, repas et hébergement. Suite à la réforme de la formation 2018, les missions des OPCO vont être redéfinies d’ici 2021.
 
N’hésitez pas à vous rapprocher de votre service RH/ formation pour plus d’informations sur les prises en charge possibles.
 
Si vous ne connaissez pas votre OPCO, vous pouvez vous rendre sur le site du ministère du travail en suivant ce lien.
18 000 stagiaires formés cette année
97% de satisfaction
70 000 références clients

Agréé auprès du ministère du Travail
pour les informations CE (arrêté n°99-469 du 29/03/99)

Agréé auprès du Préfet de Région pour
les formations CHSCT (arrêté n°2003-2254 du 28/10/03)

Consultants en formations certifiés
Kirkpatrick four levels°niveau bronze